Métriques et Drapeaux

Quatrième Bataille de Kawanakajima (1561)

Les métriques et les courbes sont certainement au cœur de l’actualité ces jours, et tout à chacun aimerait qu’elles soient plus précises, mises à jour le plus rapidement. Pour celui en dehors de l’action, que ce soit un dirigeant ou le public, c’est un désir naturel et compréhensible, mais ces métriques n’apparaissent pas ex-nihilo, quelqu’un doit les produire, peut-être en sus de son travail régulier.

C’est quelque chose qui m’est arrivé de nombreuses fois dans ma carrière, on veut des métriques, sans réellement penser au prix qu’elles vont coûter, typiquement en terme de mon temps. L’image qui m’est chaque fois revenue à l’esprit sont les fantassins dans les films historiques japonais, ils ont tous un drapeau sur le dos, ce qui permet au général d’avoir une bonne idée de ce qui se passe sur le champs de bataille, eux auraient probablement préféré avoir une meilleure armure.

Peinture représentant le conflit personnel entre Kenshin et Shingen lors de la quatrième bataille de Kawanakajima (1561) Domaine public.

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: