Combat d’arrière garde…

En surfant au hasard, je suis tombé sur un billet ironique. En gros, au prochain salon du livre se tiendra un atelier conférence «les ateliers des médias 2007», à propos de toutes ces choses internetesques: blogs, second-life, tout ça. Évidemment, l’atelier en question n’a pas de présence web au delà d’un pdf qui n’est référencé null part.

C’est à mon avis aussi ironique que symptomatique: toute personne susceptible d’être intéressée par cet atelier n’utilisera pas en premier lieu le web comme source d’information. Évidemment cela ne présage rien de très bon sur la qualité des organisateurs, enfin au moins Karl Zero a une présence sur le web.

Personnellement, je doute que la majorité des acteurs d’une média donné soient capables de transitionner vers un nouveau média. Les œuvres s’adaptent en fin de compte mieux que les auteurs, comme le chantaient les Buggles il y a longtemps, «Video killed the radio star». Même si ce serait la meilleure chose à faire pour avoir encore une quelconque influence, l’académie française ne va pas mettre son dictionnaire en ligne (En fait, une partie est en ligne sur un autre site). Autant admettre que s’il était vivant aujourd’hui, Diderot publierait son Encyclopédie sur la wikipedia.

3 thoughts on “Combat d’arrière garde…

  1. Tu te trompes, l’académie française met son dictionnaire en ligne, tu peux le trouver ici : http://www.academie-francaise.fr/dictionnaire/index.html

    Il n’est pas encore complet (de A à patte) mais ils le complètent au fur et à mesure.

    Et sinon, j’avoue ne pas avoir compris le reste de l’article, tu dis “l’atelier en question n’a pas de présence web” et ensuite “toute personne susceptible d’être intéressée par cet atelier n’utilisera pas en premier lieu le web comme source d’information”, du coup, je ne vois pas le problème.

  2. J’ignorais pour le dictionnaire de l’académie, j’avais cherché un mot, et n’avais pas trouvé l’interface de recherche qui est somme toute bien cachée (il faut quatre clics pour arriver à l’interface de recherche).

    Pour l’atelier le seul problème est celui de la crédibilité. Est-ce que tu trouves crédible des gens qui animent une atelier pour expliquer une technologie de communication qu’ils n’utilisent pas pour communiquer?

  3. En effet, il faut avouer que l’ergonomie reste à désirer ! ;)

    En fait, j’avais globalement compris le fond de ta pensée, et je trouve aussi ça ridicule, c’était juste la phrase qui semblait se contredire.

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.