Entretiens avec Tristan Lhomme

Couverture du PDF Aventures Extraordinaires & Deadlines Infernales
Entretiens avec Tristan Lhomme
Propos recueillis par Grégory Molle © 2011

Le blog d’Anniceris, qui a souvent des billets intéressants m’a fait découvrir une interview de Tristan Lhomme , plutôt longue, mais assez intéressante. Tristan Lhomme était un des rédacteurs les plus prolifiques du magasine de jeux de rôles Casus Belli, c’était aussi, le responsable de la rubrique dédiés aux fanzines, et, partant de là, son avis sur le Tinkle Bavard auquel je participait, avait une grande importance.

Au delà de la biographie d’un personnage important dans le monde du jeu de rôle des années francophone de l’époque, que j’ai trouvé un peu longue, la partie la plus intéressante pour moi est la discussion sur la fin de Casus Belli. Une remarque qui m’a frappé comme étant très pertinente :

Posons une loi : tout lecteur de tout magazine de niche finit par s’en détacher au bout de quelques années, à une vitesse qui dépend certes des efforts de la rédaction, mais aussi du parcours personnel du lecteur. Et plus son attachement à ce magazine était grand, plus son rejet sera violent.

C’est certainement quelque chose qui s’est passé pour moi, même si le rejet n’a pas été très violent. Sans parler de nécessité, comme le fait Anniceris, je pense que la fin de Casus est surtout lié à un changement de génération. En vieillissant, les joueurs de la vielle garde avaient moins de temps à consacrer au jeu, un facteur facile à ignorer par une équipe de professionnels, surtout s’ils ne jouent pas tant que ça – Tristan Lhomme admet ouvertement dans son interview qu’il ne testait pas ses scénarios avant de les publier. L’arrivée d’un nouveaux types de jeu, d’abord des jeu de rôles plus variés, puis les cartes à collectionner, et enfin les MMORPG a complètement chamboulé le marché. Comme le monde du jeu de rôle français était très centralisé, une quarantaine de personnes qui se connaissent et vivent dans la même ville, l’arrivée d’internet a aussi complètement changé la donne sur la distribution de l’information. Internet est d’ailleurs le sujet qui semble éveiller le plus d’émotions dans une interview somme toute très neutre:

Sur ce point, Internet a plutôt accéléré le mouvement – outil fédérateur, mon œil, il sert surtout à trouver des gens qui pensent pareil que vous et à s’enfermer avec eux… On est bien ici, on est tous d’accord sur l’essentiel, et surtout, surtout, n’allons pas voir les gens du site d’à côté, ce sont des méchants qui empoisonnent les puits et sacrifient des hamsters à la pleine lune.

À mon sens, internet a surtout – comme souvent – mis en lumière un phénomène qui a toujours été présent.

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: