Livres, ISBN et Lien Digital

Digital Link with payload  (01) 07612345000282

Il y a quelque semaines, j’ai été à Bruxelles pour présenter au Global Forum de , un des thèmes centraux, et la raison pour laquelle j’avais été invité était le passage au code bidimensionnel et . En gros, l’idée est de remplacer le vénérable code linéaire avec un QR-code qui contient les informations produits encodées sous forme d’une URL.

Cette approche a fondamentalement deux avantages :

  • Permettre d’encoder des informations complémentaires au code produit : numéro de lot, date d’expiration, etc.
  • Permettre aux consommateurs d’accéder à différentes informations en scanner le code.

Ainsi le code ci-contre contient l’URL https://id.gs1.ch/01/07612345000282. Ce qui est intéressant, c’est le chemin qui contient le code 01 qui signifie code produit (GTIN), suivi de 07612345000282 qui est un code produit sur 14 chiffres.

L’adoption du code bidimensionnel et du digital link est un objectif pour GS1 et le monde de la vente. Qu’en est-il pour les livres ? Depuis la transition de l’ISBN-10 vers l’ISBN-13 en 2007, les livres existent dans l’espace des codes produits avec des préfixes dédiés, souvent surnommés book-land. Leur codes linéaires sont techniquement identiques à ceux qu’on trouve sur une brique de lait ou sac de farine. Malgré cela, livres et produits existent dans des univers largement disjoints.

Mais est-ce qu’un code bidimensionnel aurait un intérêt pour le monde du livre ? Même si certains vieillissent mal, les livres n’ont pas de date d’expiration, et la notion de lot n’est pas utilisée. Les livres ne font pas partie des catégories de produits qui nécessiteront initialement un passport de produit digital. Donc il n’y a certainement pas urgence. Néanmoins un tel code aurait des avantages :

Encodage du Prix
En France, le prix du livre est réglementé, et le prix imprimé dessus, souvent juste en dessous du code barre. Avoir ce prix encodé au format numérique simplifierait les opérations de caisse. Dans le monde anglo-saxon, le prix est souvent encodé dans un code barre complémentaire.
Encodage du tirage
Si un livre est imprimé plusieurs fois sans qu’il y ait eu de changements dans le texte, toutes les impressions partageront le même ISBN ce qui les rend difficile à distinguer. L’encodage du numéro de tirage règlerait ce problème.
Encodage des Références
Les bibliothèques mais aussi les bibliophiles assidus maintiennent une base de donnée de leurs livres, ce qui implique un mécanisme de saisie des informations du livre. En définissant de nouveaux sous-codes (Application Identifiers), on pourrait encoder le nom des auteurs et autrices, le titre de l’ouvrage ou même sa classification (code Dewey ou autre). Un tel encodage permettrait une entrée rapide et sans dépendance externe.
Encodage de l’URL produit
La majorité des éditeurs ont un site web, et probablement une page dédiée à chaque ouvrage. L’utilisation d’un QR-code permet à l’acheteur potentiel et au lecteur d’accéder à plus d’informations, par exemple des critiques du livre, du matériel supplémentaire (photos, images).

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.