Ah les crocodiles…

Crocodile du Nil

Une tâches en tant que parent est de chanter des chansons pour aider les petits à s’endormir. Évidemment je n’avais que des souvenirs flous des berceuses, surtout en français. On pourrait croire qu’internet serait une bonne resource pour ce genre de choses, mais ce n’est que partiellement le cas, une bonne berceuse est longue avec beaucoup de couplets, hors souvent on trouve les paroles dans des films ou sur des pages avec seulement quelques couplets, criblés de fautes d’orthographe et séparés par des océans de publicité, ce qui n’est pas pratique si on veut les lire sur un téléphone.

Voici donc les paroles de Ah les crocodiles avec tous les couplets que j’ai pu trouver.

Un crocodile s’en allant à la guerre
Disait adieu à ses petits enfants
Traînant la queue, la queue dans la poussière
Il s’en allait combattre les éléphants

Ah les crocrocro, les crocrocro, les crocodiles
Sur les bords du Nil ils sont partis n’en parlons plus
Ah les crocrocro, les crocrocro, les crocodiles
Sur les bords du Nil ils sont partis tout est fini

I fredonnait une marche militaire
Dont il mâchait les mots à grosses dents,
Quand il ouvrait la gueule tout entière,
On croyait voir ses ennemis dedans

Ah les crocrocro, les crocrocro, les crocodiles
Sur les bords du Nil ils sont partis n’en parlons plus
Ah les crocrocro, les crocrocro, les crocodiles
Sur les bords du Nil ils sont partis tout est fini

Il agitait sa grand’ queue à l’arrière
Comme s’il était d’avance triomphant
Les animaux devant sa mine altière
Dans les forêts, s’enfuyaient tout tremblants

Ah les crocrocro, les crocrocro, les crocodiles
Sur les bords du Nil ils sont partis n’en parlons plus
Ah les crocrocro, les crocrocro, les crocodiles
Sur les bords du Nil ils sont partis tout est fini

Un éléphant parut et sur la terre
Se prépara un combat de géants
Mais près de là, courait une rivière,
Le crocodile s’y jeta subitement

Ah les crocrocro, les crocrocro, les crocodiles
Sur les bords du Nil ils sont partis n’en parlons plus
Ah les crocrocro, les crocrocro, les crocodiles
Sur les bords du Nil ils sont partis tout est fini

Et tout rempli d’une crainte salutaire
S’en retourna vers ses petits enfants
Notre éléphant d’une trompe plus fière
Voulut alors accompagner ce chant

Ah les crocrocro, les crocrocro, les crocodiles
Sur les bords du Nil ils sont partis n’en parlons plus
Ah les crocrocro, les crocrocro, les crocodiles
Sur les bords du Nil ils sont partis tout est fini

2 thoughts on “Ah les crocodiles…”

  1. Wait, ça compte comme berceuse, les crocodiles ? Ça paraît vachement upbeat pour une berceuse :P

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: