Une deuxième voie Morges – Aéroport

Après l’effondrement de la voie à Tolochenaz, un peu tout le monde a réalisé que la voie entre Genève et Lausanne était ce qu’on appelle en anglais un SPOF (Single Point of Failure), c’est à dire un tronçon sans redondance, ou un seul dérangement peut mettre à mal tout le système. Les cantons de Vaud et Genève ont donc demandé à ce que ce problème soit réglé, et notamment :

L’étude devra évaluer les avantages et les désavantages entre deux options. Soit la construction d’une nouvelle ligne entre la zone Renens-Bussigny et la zone Cornavin-Aéroport, sans raccordements avec la ligne historique. Soit réaliser plusieurs segments de ligne nouvelle, avec des raccords à l’ancienne ligne par exemple à la hauteur de Morges et de Nyon, dans le but d’aboutir progressivement à une redondance complète.

Je me suis donc posé la question de l’itinéraire de cette nouvelle ligne, je pense qu’elle devrait se trouver au nord de l’autoroute, la densité d’habitation y est plus faible, et la voie parallèle pourrait desservir des localités située plus haut sur les coteaux du Jura. Cette approche n’est à mon avis pas raisonnable au niveau de Morges, le relief est réellement escarpé. J’ai donc tracé la voie avec les contraintes suivantes:

  • Éviter des pentes escarpées
  • Éviter des zones densément construites
  • Passer à proximité d’agglomérations suffisamment importantes pour justifier une gare
  • Être exclusivement en Suisse

En partant de Morges, la nouvelle ligne suit le tracé du Morges-Échallens-Berger, pour monter jusqu’au dessus de Lussy sur Morges, puis elle passe juste au sud d’Aubonne, Mont-sur-Rolle, puis Vich. À ce niveau existe une possibilité de connexion avec la voie au bord du lac en prolongeant la voie de marchandise qui part de la gare de Gland va jusqu’à la rue de l’Etraz. La voie continue pour passer entre Arnex et Borex où se trouve une second possibilité de connection avec la voie existante, cette fois ci via le tronçon de voie de ce qui fut la liaison entre Nyon et Divonne-les-Bains. La voie continue ensuite pour longer la frontière juste au sud de Divonne-les-Bains, passe au nord de Chavanne-les-Bois, passe juste à l’est de Ferney-Voltaire pour enfin rejoindre l’aéroport.

Les différentes voies de raccordement son en mauve sur la carte, elle sont tout orientée direction Genève – le hasard des voies existantes. Cela veut dire que la voie pourrait être construite par étapes en partant de Genève, i.e. d’abord une liaison Aéroport-Nyon, ensuite une liaison Aéroport-Gland. Si une autre étape intermédiaire était nécessaire, une connection à l’ouest d’Allaman serait possible, c’est là où les deux voies sont le plus proches.

J’ai aussi ajouté en orange la liaison Aéroport-Bellevue qui ferrait ainsi une boucle, c’est une configuration qui avait déjà été envisagée lors de la construction de la voie jusqu’à l’aéroport.

J’ai placé quelques gares sur la voie. Elles sont raisonnablement espacées et à proximité d’agglomérations justifiant à mon avis un arrêt ou bien une correspondance avec une autre ligne de chemin de fer. Il y a donc:

Collex-Bossy
Cette gare devrait officieusement s’appeler Ferney-Voltaire est, vu qu’elle se trouve à 1Km du centre de cette agglomération de près 10’000 habitants.
Chavannes-des-Bois
Cette gare desservirait aussi Sauvergny
Gare Chavannes-de-Bogis
Là encore, cette gare devrait officieusement s’appeler Divonnes-les-Bains sud, elle se trouverait à 1.4 Km de la gare historique de Divonne. Divonne-les-Bains est aussi une agglomération de près de 10’000 personnes.
l’Asse
Cette gare se trouve sur la connection avec la ligne du Nyon-Saint-Cergue.
Vich
Cette gare dessert le nord de Gland et le village de Vich.
Aubonne
Cette gare dessert le village d’Aubonne. À noter qu’il a existé un tram qui reliait Allaman à Gimmel via Aubonne.

Je suppose que plus de gares sont possibles, celles-ci me semblent être les plus importantes.

Est-ce que qu’une ligne de ce genre verra le jour ? Je n’en sais honnêtement rien. J’ai été pessimiste à propos du CEVA, et je me suis trompé, donc tout est possible.

One thought on “Une deuxième voie Morges – Aéroport”

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: