Le nez dans le ruisseau

Affiche du film Le nez dans le Ruisseau

Si beaucoup d’histoires se passent à Genève, il est rare qu’un film soit réellement tourné à Genève. Le nez dans le ruisseau de Christophe Chevalier, est un film qui se passe à Genève, et qu’y a été réellement tourné, on peut reconnaitre les lieux, les accents et le Salève en toile de fond.

Le film raconte l’interaction entre un vieux professeur spécialiste de Rousseau, un enfant surdoué qui a compris le philosophe, et une journaliste TV qui se fait vieille. Ils se rencontrent dans le cadre d’un reportage sur Rousseau, et ce faisant découvrent le sens de la vie.

Titre : Le nez dans le ruisseau
Directeur : Christophe Chevalier

Si c’est agréable de voir un film ayant pour décor une contrée que je connais, j’ai trouvé le film lui même très mécanique, ce qui est un peu ironique pour un film qui a pour thème un fils d’horloger. Le film fonctionne, mais l’intrigue est horriblement convenue, les personnages clichés à souhait, musique et tournage sont on ne peut plus classiques, avec moult travellings à travers la nature et violons, à croire que la musique a été jouée par une orchestre slave… La seule pointe d’originalité est le Cé qu’è lainô joué durant les crédits de la fin.

En fin de compte, je dirais que ce film est acratopège : pas mauvais, mais dénué d’originalité. Vu le thème, un scénario et un tournage aussi convenus semblent quelque peu absurde…

One thought on “Le nez dans le ruisseau”

  1. Ah ben, j’ai mon mot du jour acratopège… Dommage pour le film, j’aurais été tentée autrement.

Leave a Reply to Ptinutz Cancel reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: