Bit maléfique et licornes invisibles

une licorne rose invisible

J’ai une solution très simple pour résoudre tous les problèmes du monde, une idée si brillante que je devrais certainement la patenter : il suffit d’obliger les méchants à annoncer leur intentions néfastes. Après tout, ça fonctionne dans Harry Potter, le chapeau magique met tous les méchants dans la maison appropriée, et on sait d’entrée qui sont les bons et les mauvais, ça simplifie.

Dans la monde de l’informatique, c’est pour cela qu’on a inventé le bit maléfique (evil bit) qui permet de marquer sur internet les paquets avec des intentions criminelles. Naturellement, cette approche ne fonctionne absolument pas, vu que les participants mal intentionnés doivent s’identifier eux même et collaborer au système. Le gros avantage du bit maléfique, c’est qu’il permet de découvrir non pas les méchants, mais les idiots : ils pensent que le bit maléfique est une solution.

Il faudrait formaliser un terme similaire dans le monde légal, avoir une lex malefica à laquelle se référer chaque fois que quelqu’un suggère de résoudre un problème grâce à la présence d’un indicateur extérieur simple, ou de compter sur la culpabilité des gens pour les juger. Après tous, il suffit de mettre un badge aux méchants, et tous les problèmes seront réglés.

Parler de sentiments comme base pour une loi, c’est pour moi aussi absurde et contre-productif que d’invoquer la lex malefica : les sentiments sont par définition quelque chose de secret, il est déjà difficile de réellement comprendre ses propres sentiments, les analyser depuis l’extérieur une tâche ardue, les utiliser comme fondation pour un acte légal revient à construire dans un marais.

Pourtant c’est ce à quoi s’entêtent la majorité de ceux qui s’excitent sur le mariage. L’expression preuve d’amour est un oxymoron utilisé principalement pour vendre des bijoux ou des chocolats. Je ne veux pas dire que les gens qui se marient ne s’aiment pas, simplement qu’il est impossible de confirmer ou d’infirmer si c’est le cas, autant exiger que les futurs époux possèdent une . Peut-être que Mario n’était pas réellement intéressé par la princesse, mais juste accro aux champignons, qui sait…

Cela dit, je réalise que l’idée de se concentrer sur ce qu’on peut observer et sur ce qu’on peut agir, au lieu d’agiter dans tous les sens des grand mots vides et des noms d’artistes ou de philosophes et une approche un peu ennuyeuse, elle limite sérieusement les possibilités de pouvoir troller efficacement.

Image: Pink Invisible Unicorn – Creative Commons Attribution 2.5 Generic.

One thought on “Bit maléfique et licornes invisibles”

  1. […] Cela dit, je réalise que l’idée de se concentrer sur ce qu’on peut observer et sur ce qu’on peut agir, au lieu d’agiter dans tous les sens des grand mots vides et des noms d’artistes ou de philosophes et une approche un peu ennuyeuse […]
    Rigolo, la phrase me parait un paradoxe… elle est abstraite et pourtant critique l’abstrait… cela dit il faut bien des mots pour penser une action , autrement ça serait une action irréfléchie…
    Bref, si procrastiner par le biais de tournures ambiguës est regrettable, la curiosité reste de savoir quelle bête essaye tu réellement d’amadouer. Peu probablement une licorne…

Leave a Reply to silistri Cancel reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: