Limmatschwimmen 2012

Matthias nageant dans la Limmat tenant en laisse un papillon en plastique gonflable

Cela faisait trois ans que je n’avais pas participé au Limmatschwimmen, une course dans l’une des deux rivières qui traverse la ville de Zürich. Le principe est assez simple : chaque participant se jette à l’eau au bain des dames Frauenbad, armé d’une animal en plastique gonflable (cette année c’était un papillon) et nage jusqu’au bain du Letten inférieur (Unterer Letten), le trajet est d’à peu près deux kilomètres. En pratique, le jeu consiste à se laisser porter par le courant qui est assez fort, dans de l’eau à 23°.

Vue de la zone de départ. De gauche à droite: Münsterbrücke, les clochers du Grossmünster, la Wasserkirche

Comparé à il y a trois ans où l’organisation avait été complètement débordée par les milliers de participants, tout s’est admirablement bien passé cette année. La seule partie où j’ai du attendre était pour l’attribution des numéros de départ – j’avais acheté mon billet en ligne – pour laquelle j’avais du attendre 40 bonnes minutes vendredi à midi. Le samedi, par contre, je suis arrivé à l’heure indiquée, je me suis changé et j’ai sauté dans l’eau ; un thé chaud et mes vêtements m’attendaient à l’arrivée, ainsi que le traditionnel verre commémoratif.

Cette baignade était d’abord l’occasion de profiter du paysage : un ciel bleu, une très belle vue sur les alpes et une perspective imprenable sur la vieille ville ; vu depuis la rivière, le passé marchand de la cité devient évident : les maisons des guildes et les églises y dévoilent leur plus beaux atours. J’ai pu examiner de près la façade ouest de l’église de l’eau (Wasserkirche), et les décorations zodiacales sous l’hôtel de ville (Rathaus).

Outre le papillon sus-mentionné, certains viennent armés de radeau avec bières, pistolet à eau, et autre accessoires, le trajet est surveillé par beaucoup d’organisateur qui prennent le soleil sur des barges en bois de l’armée : ils donnent aussi du thé aux personnes fatiguées. La police était aussi présente, casquette blanches et chemises bien repassées. Tout le monde était détendu, souriant, même les goth assises à l’ombre des arbres du parc de la place Spitz avaient l’air heureuses de vivre.

Bref, ce fut une très belle journée. Je tiens au passage à remercier Balise qui a pris des photos de l’évènement avec moi dedans.

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: