Linges Nippons

Linges du Japon

Une des affirmations du « Guide du Routard Galactique » est qu’un bon routard se déplace avec une serviette de bain (un linge pour nos amis de France). La logique étant que les gens seront tellement impressionné par une personne qui voyage avec une serviette de bain, qu’ils prêteront volontiers tous les autres accessoires de bain comme savon, peignes, etc.

Je me demande si Douglas Adams pensait au Japon quand il a écrit cela car un linge sec est dans ce pays un des objets les plus utile que l’on puisse avoir sur soi. Il faut savoir que les toilettes publiques n’offrent que très rarement de moyen pour se sécher les mains. Si de nombreux bains publics mettent à disposition savon et shampooing, on est censé apporter sa serviette ou en acheter une à l’entrée. Même si on vous fournit une serviette par exemple à l’hôtel, ce sera une petite serviette de 30 cm par 60, généreusement appelée フェイスタオル (Face)タオル (towel). Ça va pour se sécher les pieds, mais si comme moi, on a les cheveux longs, c’est rarement suffisant.

Si le Japon est par certaines manière le pays de l’uniformité, c’est aussi, pour les questions touristiques, le pays de la localisation. Ainsi, chaque hôtel, chaque source, chaque lieu touristique a ses serviettes. Certaines sont simple, une adresse et un peut-être un logo imprimé en une seule couleur. D’autres sont bien plus impressionnantes. Voici certains de ceux que j’ai accumulé au fur et à mesure de mes voyages. Naturellement les gens ont appris à les plier pour faire des personnages, des créatures.

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: