Au-delà des terres infinies…

Genkyū Sōkyū
Au-delà des terres infinies

日本語の先生の家泊まった時は僧侶が仏壇に祈り来って鞄の中には玄侑宗久の「中陰の花」が有りました。友達からかしてもらった本の中は「Googleする僧侶の話」が書いてありました。仏蘭西語の翻訳の題名は「無限の陸の向こう」です。心にふれる話です。

While I was staying at my japanese teacher’s house, a bonze came to pray on the household shrine, at this time, I had Genyū Sōkyū’s book “The flowers of the first seven weeks after death”, in my backpack. It was lent to me by a friend who wrote “The story of the bonze that googles” in it. Buddhist tradition has rituals at different points in time after someone’s death, and it was such a ritual I had witnessed myself. The french translation is called “Beyond infinite lands”, there is, to my knowledge, no english translation. It is a very moving book.

Au-delà des terres infinies
Sōkyū Genyū
Traduction: Corinne Quentin
Picquier Poche
ISBN : 978-2809702149

Alors que j’étais chez ma professeur de japonais, un bonze est venu prier sur l’autel de la maison, j’avais dans mon sac « Au-delà des terres infinies » de Genyū Sōkyū. Ce livre m’avait été prêté par une amie qui avait écrit à l’intérieur « Histoire du bonze qui googlait ». Le titre original du livre se traduirait plutôt par « Les fleurs des sept premières semaines après la mort », ce qui est plus significatif par rapport à l’histoire. La tradition bouddhique comporte des rituels à différentes périodes après la mort d’une personne, la cérémonie à laquelle j’avais assisté correspondait d’ailleurs à une telle période. Le roman, plutôt court, décrit la vie simple d’un moine zen, ses interrogations et ses interactions, principalement avec sa femme. C’est un récit touchant et délicat dont je recommande la lecture.

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: