Flattr Logo

Removing Flattr

Flattr Logo

A few days ago, I have disabled and uninstalled the flattr and patreon plugins on this blog. I really loved the idea of flattr: a simple way to thank creators on the web, I really appreciated the symmetric nature of the system: everybody was a creator, you could even tag offline creations with QR-codes and go beyond the web.

While the idea was nice, it seems the system was not working for its creators, for a long time the system was half dead, and it was recently relaunched as version 2.0 in a form that I don’t like: instead of a button (and active intent), you need to install an extensions that tracks your traffic (err, no).

Generally, the few flattr I received have not correlated with the traffic I see on my blog, around 50% of the visitors I have on this blog visit the entry Falsehoods programmers believe about geography, I have yet to get a single flattr for it.

I have a account which I use to support some creators. It seems this tool suits their needs better, but the Patreon model does not match the irregular way I publish here. While this is not a real problem – I don’t need financial support for this blog – the symmetry is broken. In one case there was a network of creators supporting each others (albeit to different levels) in the other there are creators and patrons and I fall into the second category. Patreon also introduces monetization mechanisms like perks that – for me – add more complexity than happiness. It does not really make a difference for me if I can a comic a day earlier, but having to log in to see is tedious.

For my blog, the two plugins just added complexity and weight with no real benefit, so scrapping them was the logical choice. But it also means abandoning a bit more a certain vision of the web.

Flattr Logo

Flattr pour les scénarii

Flattr

Cela fait quelques temps que j’ai installé un plugin sur mon blog, je trouve l’expérience intéressante, même si ça entre clairement plus dans la catégorie expérience de geek que dans celle source de revenus, ce qui ne me gêne pas. Cela permet par contre d’avoir quelques informations sur mes lecteurs, i.e. qui a aimé suffisamment tel ou tel contenu pour me donner un peu d’argent, par opposition à un like de facebook, qui ne coûte pas grand chose.

Une chose que j’ai découvert cette semaine, c’est qu’il était possible de mettre l’équivalent d’un bouton sur des objets offline, sous la forme d’un QR-code. Je me suis dit que ce serait une bonne idée pour mes scénarii: d’une part cela permet aux gens de me dire qu’ils ont aimé le scénario, de l’autre cela permet, à partir du document papier, de revenir à la version web simplement en numérisant le code.

Le processus est un peu ardu, principalement parce que les outils officiels ne marchent pas. Si le site web de flattr a un outil pour générer ces codes, il ne produit pas les bons codes. On peut générer le code avec d’autres outils, mais c’est un peu plus compliqué:

  • Aller sur le page des things et choisir embed code.
  • Aller sur le code du bouton statique et copier l’url.
  • Aller sur un site de génération de codes QR, par exemple qrcode.kaywa.com et y coller l’url
  • Insérer le code généré dans la mise en page.

J’ai utilisé cette technique pour ajouter un code QR à mon scénario Rêve de Dragon, La route de Symptote, j’ai aussi annoncé le problème aux gens de Flattr (ticket n°5340), on verra si le processus peut-être simplifié.

J’ai découvert entre temps que ma configuration était un peu bancale, j’ai écrit un nouveau billet qui explique un peu mieux les choses