Lingua franca

Le concept de langue pure est un mythe nationaliste, et pour qui vit à Zürich, une construction extrêmement théorique. Chaque jours, je parle plusieurs langues, souvent en utilisant de larges pans de vocabulaire d’une langue dans une autre. Je me suis amusé à estimer la proportion des différents vocabulaires durant diverses interactions typiques. Les nombres qui suivent sont une approximation complète, et une excuse pour jouer avec le Chart Server.

Collègues Informaticiens Francophones

Informaticiens Francophones
Ma langue de travail est l’anglais, mais je prends souvent le café avec des collègues francophones. Si nous parlons en français, le jargon informatique et l’anglais sont omniprésents ; et soyons honnêtes personne n’emploie les mots techniques bricolés par l’académie. Comme nous venons de régions et de pays différents, chacun utilise des mots de son dialecte. Parfois on attrape ceux des autres, j’ai réalisé que j’utilise parfois le mot sketter, et que les Français du groupe commencent peu à peu à utiliser les nombres septante et huitante.

Dialecte Suisse-Allemand de Zürich

ZüridütschLa plupart des dialectes suisse-allemands ont une certaine quantité de vocabulaire qui est différent de l’alle­mand standard, s’y ajoutent de nombreux emprunts du français, qui furent probablement en usage à une époque dans toute la zone allemande, mais dont l’usage a été abandonné en Allemagne. Ainsi les formules de politesse du français (bonjour, merci, adieu) ont encore cours. Le suisse-allemand parlé à Zürich (Züridütsch) est une variante haut-alémanique qui contient beaucoup de mots issus de l’anglais. Il est courant de conjuguer des verbes anglais en suivant les règles de l’allemand, ainsi le verbe I have downloaded se traduit Ich habe downgeloaded.

Cours d’Aïkidō

Aïkidō
Mon cours d’Aïkidō se fait officiellement en suisse-allemand avec beaucoup de termes techniques et de politesse en japonais. Certains élèves ne parlent que l’allemand standard (vu qu’ils sont allemands), d’autre ne maîtrisent pas l’allemand, donc le cours est souvent un mélange assez complexe de langues. Parfois un professeur sort des perles comme la phrase suivante : « se undo! auf Deutsch gesagt, “dos à dos” ».

One thought on “Lingua franca”

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.