Pour de nouveaux verbes du second groupe

Nombreux sont ceux qui se lamentent que la langue française s’appauvrit à chaque instant, mais en même temps les nouveaux ajouts à la langue ne sont pas exactement riches : tous les nouveaux verbes sont invariablement du premier groupe. Je propose de lutter contre cet état de fait en créant de nouveaux verbes du second groupe. Les anglo-saxons nous montrent la voie avec le pluriel germanique pour le box dans le contexte informatique avec boxen. La richesse d’une langue c’est aussi ses irrégularités.

Concrètement, je propose que le verbe qui désigne l’action d’enlever les bogues informatiques, ne soit pas du premier groupe (comme manger), mais du second groupe (comme agir). Comme le ‘u’ de l’anglais est devenu un ‘o’ en français, avoir un ‘i’ en terminaison me semble plus naturel. Ce verbe serait débogir, c’est joli et ça permet de faire des rimes avec gémir, gésir, souffrir.

On aurait donc la conjugaison suivante:

Conjugaison du verbe débogir
Temps Présent Futur Passé simple
singulier 1ère personne Je débogis Je débogirai Je débogis
2e personne Tu débogis Tu débogiras Tu débogis
3e personne Il débogit Il débogira Il débogit
pluriel 1ère personne Nous débogissons Nous débogirons Nous débogîmes
2e personne Vous débogissez Vous débogirez Vous débogîtes
3e personne Ils débogirent Ils débogirons Ils débogirent

Les autres temps sont laissé en exercice au lecteur, bien que je ne vois pas réellement l’intérêt du conditionnel, la déboction est une certitude…

3 thoughts on “Pour de nouveaux verbes du second groupe

  1. La nécessité de déboction est une certitude, mais l’informatique nous prouve régulièrement que l’acte lui-même ne l’est pas.

  2. J’aime bien l’idee qu’on puisse pas faire la différence entre le présent et le passé simple quand ça ne concerne qu’une personne. Ca donne, je trouve, l’impression d’une continuité : le fait d’avoir debogis dans le passé ne veut pas dire qu’il ne faut plus le faire a l’instant présent :-D

  3. Idée géniale. J’adopte.
    Mais venant de Suisse, elle a peu de chance de s’imposer en francophonie.

    Imparfait du subjonctif :
    que je débogisse
    qu’il débogît
    que nous débogissions
    que vous débogissiez
    qu’ils débogissent
    qu’ils débogissâtent

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: