Circuit cachés

The Register a un article intéressant sur les entrailles du Mac Mini, en gros, il y a des connections firewire qui ne sont pas utilisées. Ces connections pourraient servir à implémenter un dock d’iPod, mais une autre possibilité serait de connecter un tuner vidéo.

Le fait qu’un ordinateur contienne des circuits cachés qui ne sont pas en service peuvent sembler étrange, mais c’est souvent le cas. Lorsqu’un ordinateur est conçu, un certain nombre d’options sont envisagées, et elles sont planifiées. Il arrive que pour des raisons techniques ou politiques, ces capacités ne sont jamais utilisées. Parfois les capacités sont simplement inutilisables, parfois il suffit des les activer par le software, parfois, il faut ajouter quelques câbles. Mon premier Mac classic avait la possibilité de booter sur un image de disque gravée dans la ROM. Lors de sa conception il avait été envisagé qu’elle puisse être utilisée comme une station diskless. Le code était présent dans la ROM, mais cette capacité n’a jamais été annoncée par Apple et rarement utilisée, sauf par quelques initiés qui utilisaient cela pour debugger la machine.

Les Power-macs G3 beiges regorgent de tels circuits. Conçus avant le retour de Jobs, leur carte mère avait été conçue pour être utilisée dans des clones. Elle peut donc recevoir du courant d’une alimentation ATX, et peut se connecter à un lecteur de disquettes PC. L’ironie c’est que la puce de contrôle du lecteur de disquette était tellement complexe, que le support de disquettes, même avec un lecteur Apple, n’a jamais été officiellement présent dans OS X, il y a un eu un driver porté depuis MkLinux, mais il n’a jamais fonctionné avec OS X 10.2. Cette même machine avait un connecteur mystérieux qui ressemblait à de l’IDE sur la carte fille vidéo, je n’ai jamais trouvé d’explication sur ce que ce connecteur pouvait faire.

Si en général, les circuits cachés ont eu tendance à diminuer chez Apple avec le retours de Jobs. Il y a quand même eu des trucs intrigants, par exemple, les premiers iBook blancs avaient le même connecteur audio que les premiers iPods, cela aurait pu vouloir dire qu’à un point dans le temps, les iBooks auraient pu être contrôlés par une télécommande d’iPod, ou alors que Apple avaient acheté un trop gros stock de ces connecteurs.

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.