Orbital – Cicatrices & Ruptures

Couverture Orbital tome 1 – Cicatrices

Angel m’a prêté deux tomes de bande dessinée en me disant tu verras, c’est comme Valérian au début…. Orbital est en effet une série de space opera reprenant les éléments classiques: une myriade de races différentes, une assemblée rassemblant les races, un service d’investigation. Le style de dessin m’a beaucoup fait penser à celui d’Enki Bilal. surtout au niveau des bâtiments et des couleurs. Plus que Valérian, la série m’a fait penser à une version plus classique, plus sérieuse de Sillage (les derniers tomes de cette série étaient aussi beaucoup plus sérieux que le début).
Les deux premiers tomes, Cicatrices et Ruptures présentent le duo de héros: un humain et un extra-terrestre et une première enquête sur une colonie minière, avec en trame de fond les problèmes d’intégration des humains. Le scénario est solide, mais classique.

Classique résume pour moi assez bien cette série, que ce soit pour le scénario ou le dessin. Si cela est certainement un gage de qualité, c’est aussi à mon sens le principal défaut de ces deux tomes. La narration classique fait qu’il est plus difficile de s’attacher aux personnages, de même le style graphique ne présente pas de surprises, ce qui est toujours un peu ennuyeux un problème quand on veut présenter un univers exotique. Cela n’empêche pas la série d’être très intéressante, mais j’avais un peu l’impression qu’il s’agissait surtout d’une introduction et j’attends la suite pour me prononcer définitivement.

Orbital Serge Pellé & Sylvain Runberg. Repérages Dupuis

  1. Cicatrices ISBN: 978-2800137964
  2. Ruptures ISBN: 978-2800139272

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: