Informatique Traditionnelle

Traditionnel n’est probablement pas le premier mot qui vient à l’esprit quand on parle d’informatique, pourtant j’ai reçu hier une lettre m’annonçant la chose suivante :

Votre fonds UBS n’investira plus seulement dans les technologies d’information traditionelles, mais étendra son univers de placement pour saisir des opportunités dans la large gamme du secteur technologique, notamment les télécommunications, les médias, la biotechnologie, la technologie médicale, la nanotechnologie et la technologie environnementale.

Je dois admirer le lyrisme anthropomorphique de cette déclaration. Mon fond a un univers à lui, il saisit des opportunités. Clairement il est doué d’une volonté propre, les gestionnaires n’ont pas d’idée claire de ce qu’il fait, ce qui n’étonnera pas grand monde.
Cela montre surtout que l’âge d’or ou l’informatique était la seule branche porteuse des espérances de la science fiction arrive à son crépuscule. Le mythe du programmeur solitaire dans sa cave est largement accepté, mais de telles créatures ont surtout un impact dans les séries télévisées américaines. La branche s’industrialise: les centres de calculs sont devenus des usines, la consommation d’énergie est devenue une préoccupation primordiale.
Je ne suis pas convaincu que cette mutation justifie un élargissement du champ d’action de mon fond de placement, mais vu ce qu’il vaut, je pense que le plus sage c’est de le laisser aller gambader dans les plaines verdoyantes des technologies environnementales, là ou les bulles spéculatives ne sont encore qu’un rêve lointain…

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: