Tram-Casting

Tram Tango, vue de côté

Si le réseau de tramway de la ville de Zürich est très étendu, les véhicules qui y circulent ne sont pas de toute première nouveauté. Si certaines lignes sont à présent desservies par des rames de type Cobra construit par Alstom, la majorité des rames sont soit des unités Tram 2000 qui furent mises en service à partir des années 80, soit des vieilles rames de type Be 4-6 «Mirage» datant des années 70 (leur surnom vient des problèmes de livraisons). Ces dernières devraient peu à peu être remplacées par des Cobra, mais c’est un projet de longue haleine. Une caractéristique amusante des rames Mirage c’est qu’à l’arrière de la remorque au niveau du sol se trouve un bouton de sonnette.

Tram Tango - Vue Arrière

La ligne que je prends le plus souvent, la n°7 a longtemps été impraticable pour les nouveaux trams à cause de la proximité des deux voies dans les virages. L’automne dernier un grand chantier pour rectifier les voies a commencé, il n’est pas encore complètement terminé. De ce fait, la majorité des rames circulant sur la ligne sont des vieux Mirages. J’ai donc été plutôt surpris de me retrouver ce mercredi à bord d’un tram d’un tout autre type : un Tango fabriqué par Stadler pour la ville de Bâle. Les rame était visiblement flambant neuve, et portait sur le côté en guise de publicité le texte Erstes Tram-Casting der Schweiz (le premier casting de Tram de Suisse). Il s’agit visiblement d’un test du nouveau modèle par les transport public zürichois. Des bus à articulations multiples de Genève avaient déjà été testés il y a quelque temps.

Comparé au vieux mirages et leur banquettes en bois, la différence est marquante. Les rames font 45 mètres de long pour 57 tonnes et peuvent transporter 94 personnes assises et 182 personnes debout (fiche techique). Comme tous les trams modernes, le Tango a un pont surbaissé et des grandes portes, bien plus pratique pour monter avec une poussette ou une grosse valise. Les grandes baies vitrées font que le tramway apparaît très spacieux. Je peux imaginer que cela pose quelques problèmes aux heures de pointe, vu que cela fait qu’on peut se retrouver hors de portée des poignées. J’espère que si un jour ces rames sont mises en service à Zürich, les vitres resteront dégagées, et non pas couvertes de publicités. L’arrière de la rame est un angle entièrement occupé par une banquette courbe qui n’est pas sans rappeler un salon.

Liked it? Take a second to support Thias on Patreon!

Flattr this!

2 thoughts on “Tram-Casting

  1. Ah la Suisse, le paradis des ferrivopathes comme moi :-)
    Que je suis malheureux à ce sujet dans ma côte d’azur d’adoption.
    Dommage qu’il y fasse si froid l’hiver à Zurich, car je bave quand je lis des articles sur le réseau ferroviaire suisse…

  2. Vive le Tango. Moi j’habite dans la ville de Saint-Louis en France qui jouxte Bâle. Et à chaque fois que je franchis la frontière, je me réjouis de voir le Tango. Je trouve dommage en tout cas qu’il n’y en ait que 4. Il faut attendre 2014 pour en voir environ 60-70. J’attendrais !

    Sinon, bel article. C’est pas souvent que je vois des articles en français à propos de Zurich.

Leave a Reply