L’Ombre des Armées

Une femme entravée avec une gemme incrustée dans le front

J’ai continué la numérisation de mes vieux scénarios Rêve de Dragon parus dans le Tinkle Bavard, avec l’Ombre des Armées. J’ai longtemps eu une relation compliquée avec ce scénario : il contient, je pense, beaucoup d’éléments intéressants, mais le développement est brouillon. Il y a un voyage inter-rêve intéressant, car nous avions tous étés frappés par un Parfum d’Oniroses, un micro-rêve isolé et oppressant avec sa logique propre, comme dans l’Empire du Roi joueur – avec des conclusions similaires sur la nutrition dans un micro-rêve. Il y a une tentative de jouer avec les clichés du médiéval fantastique, en particulier l’univers de Games Workshop qui était prédominant, je ne pense pas qu’elle casse des briques.

Il me semble qu’à l’époque j’ai un peu joué à Stormbringer et que ça a laissé des traces, l’ensemble est extrême, sans que cela fasse réellement avancer le Schmilblick. La trame est linéaire et utilise la mécanisme standard (rêve souvenir), le fait que les personages se trouvent prisonniers et privés de leur matériel était un peu inhabituel – non pas que l’idée était inédite – le premier scénario pour l’Œil Noir, l’Auberge du Sanglier Noir l’utilisait – mais il était très impopulaire avec les joueurs.

La version que j’ai numérisé est celle parue dans le Rétroviseur des Terres Intermédiaires (RTI), qui a l’avantage d’une mise en page aérées et d’une illustration de Marielle Aubin, celle du Tinkle en avait une très simpliste. Le texte avait été remanié par Roboduck, ce qui était probablement une bonne chose, mon style d’écriture à l’époque était très brouillon, l’introduction avait été adaptée pour que le scénario s’insère dans le cadre du supplément, la ville de Stradivarius.

À l’époque, j’étais très attaché à ce scénario, mais je ne l’ai pas fait jouer si souvent que cela. Il me semble que sa conception était antérieure à Tic-Tac, qui reprend l’aspect oppressant. Vu sa qualité, sa publication n’était pas une priorité, et je me souviens que Roboduck n’était pas très chaud pour le mettre dans le supplément, il a donc été relégué après la campagne centrale, avec un autre de mes scénarios, La Licorne.

Comme souvent à l’époque j’avais du matériel annexe – un plan de la séquence de voyage entre rêves initiale – qui n’avait pas été publié, faute de place. Je l’ai ajouté à la fin du scénario.

Bref, l’Ombre des Armées est pour moi un scénario qui a plus une valeur historique, mais peut-être qu’il plaira à un gardien ou une gardienne des rêves. Le fichier au format PDF est ici, mais aussi sur la page du matériel pour Rêve de Dragon.

One thought on “L’Ombre des Armées”

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: