La vérité sur l’Académie Française

Bâtiment de l'Académie Française

Je n’ai jamais été un fan de l’académie française, la considérant comme un vieux machin, normalisateur et conservateur, mais je ne m’y suis pas plus intéressé que ça. J’ai trouvé cette vidéo par un linguiste très intéressante, car elle montre que la situation est bien plus complexe : c’est une institution qui n’a aucune compétence linguistique, mais remplit un rôle politique conservateur. La vidéo est longue (90 minutes), mais on peut l’écouter sans regarder l’image.

J’ai trouvé cet exemple de l’attitude de l’académie française très parlant :

Asap est l’abréviation de as soon as possible, « dès que possible ». Cette abréviation, qui est loin d’être transparente, semble cumuler la plupart des vices d’une langue qui cache son caractère méprisant et comminatoire sous les oripeaux d’une modernité de pacotille. L’emploi de formes françaises développées serait plus pertinent et n’aurait pas ce désagréable caractère d’injonction. Et il y a fort à parier que le caractère d’urgence d’une requête pourrait être marqué avec plus d’urbanité et que la réponse ne tarderait pas plus.

Aucun fait, juste des insinuations et de la dérogation. Je suis presque étonné qu’ils ne mentionnent pas la verte et perfide Albion dans la bagarre…


One thought on “La vérité sur l’Académie Française”

  1. Ouais, j’aime bien Linguisticae, il rend la linguistique abordable (je ne l’ai jamais trop trouvée inabordable, mais peut-être que d’autres si).

    Quant à l’Académie Française, elle n’a effectivement jamais eu de compétence linguistique, uniquement politique et ce dès le premier jour. (et elle aussi prouvé son incompétence linguistique dès le premier jour quand il lui a fallu plusieurs décennies pour établir le premier dictionnaire et qu’ils se sont fait doubler par un mec tout seul qui en a fait un bien meilleur)

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.