La fin d’une ère

Processeur Intel 8086

Il y a quinze ans, j’ai écrit un billet sur précédent changement d’architecture de Apple qui abandonnait les processeurs PowerPC pour la famille Intel 8086. Apple vient d’annoncer une transition depuis Intel vers ARM, étalée sur deux ans. En fin de compte la période Intel aura duré 17 ans, plus long que la période PowerPC, ou même la période initiale Motorola 68000 (les deux ont duré environ un décade).

Ce qui est significatif, c’est que les précédentes transitions étaient entre des processeurs destinés à la même application: des ordinateurs. Les processeur ARM sont surtout utilisés pour les téléphones mobiles. L’utilisation de processeurs ARM n’est pas une exclusivité de l’iPhone, la majorité des fabricants de téléphones mobiles utilisent l’une où l’autre variante de ARM. La particularité de Apple est la conception in House de ses variantes.

Depuis 2015, il s’est vendu environ 1.5 Milliards de téléphones mobiles chaque année, 95% d’entre eux ont un processeur ARM. Les ventes d’ordinateurs personnels en 2019 était de 70 millions d’unités, environ 20 fois moins. Apple a environ 9% des deux marchés. Ce changement suit la même logique que lors du précédent changement : utiliser le type de processeur le plus commun.

La même évolution a eu lieu avec les super-ordinateurs, les puces spécialisées remplacées par des clusters de composantes d’ordinateurs personnels. Le super ordinateur le plus puissant à ce jour est le Fugaku du , il est composé de processeurs ARM. La fin de l’ère des PC ne veut pas dire qu’ils vont disparaître, simplement qu’il ne sont plus l’appareil le plus commun, et que les composants ne sont plus développés pour ce marché en priorité. Les ordinateurs de Apple vont perdre la capacité de booter sous Windows, et vont gagner celle d’exécuter des applications iOS. Cette migration terminera aussi la pratique des Hackintosh, sans qu’Apple ait besoin de recourir à des avocats.

Ce que je trouve intéressant, c’est que Apple n’utilise pas des simples processeurs ARM, mais des version largement customisées avec des cores basse énergies et des cores optimisées pour les performances, des unités graphiques spécialisés dans l’émulation de réseaux de neurones. Une telle architecture hétérogène s’éloigne aussi du modèle classique d’Unix et ressemble plus à celle de l’Amiga que celle du PC. Plus ça change…

5 thoughts on “La fin d’une ère”

  1. Y’a quinze ans et un mois, j’ai acheté un Mac (littéralement, j’en ai acheté un et ils ont annoncé le changement d’archi un mois plus tard). La question se pose à nouveau (mais cette fois APRÈS l’annonce) pour des raisons obscures et compliquées. Je devrais ptêt me méfier la prochaine fois que j’envisage d’acheter un Mac et attendre l’annonce de changement de processeur avant de me décider… :D

    • Ces changements sont surtout importants si tu as des soft obscurs et des drivers spéciaux. Les logiciels classiques auront des versions mixtes, et les soft open-source sont recompilés régulièrement…

      • Mouais. J’ai été dans la même situation que Balise, avec un Mac PowerPC de 2004. Vers 2008, juste avant qu’il lâche, je me trouvais de plus en plus souvent confronté à des applications x86 pures qui ne fonctionnaient pas dessus.

        L’écosystème Apple a quand même la caractéristique d’évoluer à marche forcée sans grand respect pour les plus vieux clous. Ça a ses bons côtés mais écologiquement je suis contre.

        • Comme il dit le monsieur : ça limite de facto la durée de vie du bousin parce que ça va relativement vite pour commencer à trouver du soft qui est juste pas prévu pour l’ancienne archi… Pas forcément beaucoup et pas forcément souvent, mais suffisamment souvent pour que je m’en souvienne.

          Après, ma plateforme de prédilection c’est Ubuntu sur x86-64 ; y’a AUSSI beaucoup de trucs qui tournent pas dessus, mais le choix initial était le mien et ça me chafouine moins.

          (Bon, cela dit je suis en train de voir la perspective de repasser au mac s’éloigner assez rapidement, pour des raisons indépendantes de tout ça.)

          • Marrant j’ai plutôt eu l’expérience inverse lors de la transition PPC-Intel, j’avais un PowerBook PPC, et je l’ai gardé très longtemps car j’avais des vieux soft pour lesquels il n’y avait pas de version Intel pendant un bon moment. Mais c’était aussi dû à la transition d’API, Carbon vers Cocoa, je pense…

Leave a Reply to Thias Cancel reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.