Tigres à la retraite – Highlanders

Une highlander en uniforme en train de saluer

Le fil RPGaDay de cette année à été l’occasion pour et de mentionner mon rôle dans le jeu . Si c’est un jeu que j’ai cessé de pratiquer il y a plus d’une décade, j’y avais à l’époque investi pas mal d’énergie. C’est une bonne occasion pour parler de différentes idées que j’avais à l’époque sur ce jeu et j’ai donc décidé d’écrire quelques billets rétrospectifs pour expliquer mes idées de l’époque, avec un peu de recul…


Les Highlanders ont traditionnellement été les grands méchants de Tigres Volants, la super-espèce humaine qui dirige la Fédération des Hautes-Terres. Malgré leur importance – ils dominent la majorité de la terre, tous les satellites de Jupiter et une douzaine d’autres systèmes stellaires – ils n’étaient décrit que très sommairement dans les premières éditions du jeu.

Si l’analogie avec les état fasciste est naturelle, la longévité est toute différente, la Fédération des Hautes Terres (FHT) parvient à maintenir la paix durant deux siècles sur la majorité de la terre, avec un mélange de population très complexe (Asie, Afrique, Amérique du Sud et Océanie) et aucune assistance extérieure – l’Europe a reçu des colonies de la République Eyldarin – clairement les Highlanders ne font pas tout faux.

La question de comment la FHT s’est formée, comment elle fonctionne, quels sont ses buts s’est posé dès la première campagne que j’ai fait jouer. Elle s’est structurée avec le développement de , vu que la société Highlander devait logiquement gérer les mêmes problèmes : reconstruction, décontamination, gestion des cultures multiples, des maladies liées aux radiations.

Les Highlanders sont comme les méchants dans les films de James Bond (les vieux), ce sont eux qui utilisent la technologie et ont des plans ambitieux pour le futur. Le rôle de James Bond est de maintenir le status-quo. La société décrite sur terre, en dehors de la Fédération des Hautes Terres a admirablement peu changé : les règles donnent le prix pour une paire de Jeans.

Le gros problème que j’avais était un certain nombre d’éléphants dans la pièce, en l’occurrence : les cultures d’Afrique et d’Asie. Même en sur-poudrant la carte d’ogives nucléaires, ces cultures ne peuvent pas simplement disparaître sans laisser de traces. L’historique du monde donnait des éléments de réponse, sous la forme de deux super-états apparus et disparus durant le ⅩⅪe siècle : le Califat (1999 - 2061) et la République Pan-Africaine (2002 - 2068). De là est venu l’idée d’un mouvement issue d’une chine dévastée, basé sur un gros développement logistique – un concept assez abstrait à l’époque, mais pas si éloigné du projet d’aujourd’hui.

La Fédération des Hautes Terres est probablement, le sujet sur lequel j’ai le plus discuté, échangé des notes avec Alias. C’est un des rares domaines où nos idées ont assez bien convergé. J’avais développé plein d’idées sur le mythe fondateurs, les institutions, et certaines traditions nouvellement apparues. La majorité sont sur le wiki de Tigres Volants – c’est probablement le thème pour lequel cette forme de collaboration a le mieux marché. Avec le recul, les idées dont je suis le plus fier sont les et les bouteilles offrandes, peut-être simplement parce que j’ai l’impression qu’elles étaient réellement originales.

Si le wiki comme outil collaboratif pour étayer l’univers, en permettant de connecter différents sujets, a très bien fonctionné à cette époque (il y a pas mal de notes sur ) il s’est essoufflé assez vite. Un facteur qui m’a pas mal démotivé, c’était son statut annexe : ce n’était pas un outil de développement – les suppléments ont été développés largement en dehors du wiki – mais plutôt une source d’inspiration.

Highlander par Psychée / Axelle Bouet, CC-BY-NC-SA
Liked it? Take a second to support Thias on Patreon!

Flattr this!

One thought on “Tigres à la retraite – Highlanders

  1. Le problème du wiki, c’est que depuis son déplacement sur un autre hébergement, un certain nombre des fonctionnalités ont sauté. Les notes sur Paris sont toujours présentes – on peut les chercher – mais plus référencées là où ça devrait. Un jour, j’essayerai de tout remettre en place.

Leave a Reply