Pour quelques accents…

Fleur de Nénuphar

J’ai réellement été surpris par l’intensité des réactions à la mise en application, par le ministère de l’éducation français d’une recommandation orthographique qui date d’un quart de siècle – et ce d’autant plus que le pays est officiellement en état d’urgence – on penserait que les français se soucieraient plus de la perte de leurs droits constitutionnels que de l’orthographe du mot nénuphar. Et bien non.

Est-ce que tous ceux qui s’offusquent si ostensiblement croient réellement qu’une vague décision ministérielle va changer quoi que ce soit ? Les nouvelles formes ont été officiellement acceptées il y a belle lurette, et si ces défenseurs de la langue française pouvaient seulement porter leur regard sur la lointaine Allemagne, ils auraient remarqué qu’une réforme similaire – la suppression du ‘ß’ – est restée largement lettre morte.

Est-ce que les gens croient sincèrement que quelqu’un qui va à l’école aujourd’hui va écrire un texte sérieux sans assistance informatique ? Lorsque j’écris en allemand sur mon iPhone, le clavier virtuel me met des ‘ß’ quand bien même ceux-ci n’ont pas cours en Suisse. Et si je dicte en français, l’ordinateur écrit La grenouille saute sur le nénuphar – même si le correcteur accepte la nouvelle version du mot. Donc, soit Apple a mis à jour son correcteur orthographique avant la mise en œuvre de cette réforme, soit rien n’a réellement changé…

Fleur de Nénuphar © Yann – Creative Common Attribution – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

2 thoughts on “Pour quelques accents…”

  1. C’est une réforme qui date de 1990, donc beaucoup de correcteurs orthographiques la prennent déjà en compte. Comme souvent, c’est une tempête dans un verre d’eau.

  2. C’est l’exemple type d’une bulle médiatique. Nos médias français sont particulièrement lourds de ce côté. Au moins pour la déchéance de nationalité c’était fait exprès par ceux qui l’ont lancé, là pour l’orthographe ça ressort vraiment d’on ne sait où.

    Comme d’habitude, l’usage tranchera, et je pressens une certains inertie.

    Vues les fautes de grammaire de bien des gens ou leur incapacité à sortir des phrases cohérentes, le système scolaire français a bien d’autres problèmes que quelques accents.

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.