Serbie – Bureau de Change

Bureau de change

Une des choses frappantes lorsque l’on visite la Serbie, c’est la prévalence des bureaux de change, on en trouve littéralement à chaque coin de rue. La ville de Niš, est à peu près de la taille de Genève, est bien moins touristique, pourtant il y en a beaucoup plus.

Ces bureaux ne sont pas destinés aux touristes, mais aux locaux. D’une part pour les nombreux serbes qui travaillent à l’étranger, généralement désignés par le terme allemand Gastarbeiter. L’argent qu’ils ramènent représente une contribution non négligeable à l’économie.

D’autre part, les serbes ont une confiance très limitée dans leur propre monnaie, le Dinar Serbe (RSD). Si la période d’hyper-inflation des années 90 est passée, le Dinar a quand même perdu 30% par rapport à l’Euro depuis 2007. Les gens préfèrent donc avoir leur économies dans une monnaie forte. Pendant la guerre c’était le Deutschmark, aujourd’hui c’est l’Euro.

Il est courant de voir des contrats payables en dinars, mais dont le montant est spécifié en Euros. Les grosse transactions entre particuliers (voiture d’occasion, location d’appartement pour un séjour), sont généralement payables en Euros.

2 thoughts on “Serbie – Bureau de Change”

  1. J’ignorais qu’un État de la taille de la Serbie était déjà à ce point dans l’orbite de l’euro.

    Ne nous moquons pas : si ça tourne mal en 2017, je ne pense pas que je serais le seul à tout convertir en euros en Allemagne pour qu’ils deviennent des marks.

    • La Serbie n’est pas un pas un grand pays: 7 millions d’habitants et la population est en diminution.

Leave a Reply to Thias Cancel reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.