Convoi – second scénario

Main Street of a small US town

Cette semaine, j’ai finalement refait une partie de convoi, ce qui m’a permis de tester le second scénario qui a raisonnablement bien marché. Le cadre, une petite ville perdue dans les États-Unis des années 80 est un bon cadre, une version précoce des X-files, où les personnages sont une des sources de chaos, d’oubli, le FBI et consort sont des PNJs qui cherchent à ramener l’ordre. Ce renversement des rôles n’est pas nouveau, mais avoir une motivation cohérente pour les agents du chaos rend la chose intéressante.

Je n’avais jamais réellement décidé du niveau de surnaturel pour Convoi, Fiorella avait suggéré la présence de vampire, mais pour moi c’était simplement des individus ayant abandonné leur essence, leur identité propre, pour se noyer dans la punkitude, cette tension entre un membre d’un convoi et le monde qu’il visite. Une joueuse m’a forcé la main avec un personnage qui peut changer d’apparence, ce qui est une bonne chose, vu la nature amnésique des personnages, l’apparence, le comportement et les compétences d’un personnage sont sa carte de visite, donc restreindre ses pouvoirs au domaine réaliste n’a pas beaucoup de sens. Évidemment un personnage dont l’apparence change ouvre la porte à de nouveau problèmes, mais c’est justement ce dont a besoin une bonne partie de jeu de rôle.

Au niveau du système, il reste des choses qui me chiffonne, d’un côté les compétences dont le prix est largement déterminé à l’acquisition, de l’autre des défauts qui ne sont réellement payé qu’à l’activation. Les joueurs se souviennent des compétences, pas des défauts. Je pense que la solution consiste à fusionner la punkitude et les défauts et peut-être limiter l’activation des compétences au niveau de punkitude actuel, i.e. une personne discret ne peut utiliser ses pouvoirs au niveau extrême, cela mérite réflexion.

L’autre point que je dois mettre au clair, c’est la nature du convoi, vu que c’est la base et la colle du groupe, il a aussi une nature, un style (élément important du jeu). Ce style devrait être influencé si le convoi assimile des éléments, notamment sous la forme de matériel. Là encore, matière à réflexion.

Small town evening © Faith Wilson CC BY-SA 2.0

2 thoughts on “Convoi – second scénario

  1. Pour le style du convoi, y’a des RPGs qui associent des caracteristiques (au sens large – ça peut être des défauts, du matériel et autre) au groupe lui même, quasiment (ou explicitement) créant une sorte de feuille de perso pour le groupe. E.g., si tu as un groupe qui a un trait “Tout pour récuperer du trichlo”, ça permet ensuite de construire dessus.

Leave a Reply