Méditations Californiennes

Piste Cyclable Googleplex

Si Silicon Valley se trouve aux États-Unis, c’est culturellement un univers à part, centré sur lui même, avec des préoccupations que l’on trouve typiquement dans des centres urbains européens : écologie, qualité de vie, gentrification.

Ce qui est intéressant, c’est que pour un problème donné, chaque culture cherche une solution qui remet le moins en cause ses fondements, on se retrouve avec des approches parfois très différentes : voitures hybrides subventionnées et voies d’autoroutes réservées aux véhicules ayant plusieurs passagers plutôt que des transport publics efficaces.

Une des rares solutions consensuelles c’est le vélo, ce qui tendrait à indiquer que c’est réellement une bonne solution. Ainsi le campus de Google à Mountain View est à présent doté de pistes cyclables. J’aime bien l’idée d’avoir des zones de couleurs différentes pour les piétons (rouille) et les cyclistes (gris), sans lignes et marques à l’aspect policier.

Comparer cette petite route aux rubans étroits que l’on trouve à Zürich revient à comparer une robe à traine à une mini-jupe. J’apprécierais certainement des pistes cyclables plus larges, mais d’un autre côté, ces pistes ont remplacé de la verdure.

Le réel problème pour les cyclistes ici ce n’est pas le climat, qui est fort tempéré, mais les distances : Silicon Valley n’est pas très dense, étant principalement un tissu sub-urbain – hors cette abondance d’espace est considéré comme un acquis social et donc difficile à remettre en cause, lorsque le principe n’est pas entériné dans les lois sur les bâtiments.

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.