Convoi – Machines à entropie

Machine Enigma Effacée

Un aspect central du contexte de jeu de Convoi est la notion de passages, très largement inspiré des discussions avec Antoine. Le passage d’un monde à l’autre s’accompagne d’une perte d’information, d’oubli. Cette perte affecte de prime abord le convoi qui traverse, mais, dans une moindre mesure, la perte se répercute de manière symétrique sur le monde de départ.

La perte n’est pas généralisée, elle n’affecte que les informations de haut niveau : textes, données enregistrées, et les souvenirs des personnes ayant traversé. Ce qui est surtout affecté, ce sont les informations incompatibles avec le monde d’arrivée. Ainsi une table de multiplication ne sera pas affectée par un passage, alors qu’un livre d’histoire sera largement effacé.

La manière dont l’information sera effacée dépend du support, les livres tendent à redevenir des cahiers vierges, les supports magnétiques, optiques ou électroniques sont trop denses et sont endommagés durant le passage et ne fonctionnent plus, généralement ils prennent feu. C’est aussi le cas des circuits électroniques, qui sont grillent invariablement lors du passage, même s’ils ne sont pas formellement des supports de données. Photos et peintures tendent à devenir floues, certains conspiration affirment que l’apparition de l’art moderne est due au traffic d’art entre les mondes.

La perte d’information affecte aussi les détails des objets, qui vont typiquement perdre leur marques de fabrication et autres logos, tout matériel qui traverse un passage sera générique à l’arrivée, sa qualité ne sera pas affectée, mais son origine sera devenue anonyme. À noter que le style, ne semble pas être affecté, ainsi un expert sera parfaitement capable d’identifier le créateur d’une robe, d’une poterie, même si la griffe, le poinçon ont disparu.

Comme la perte d’information est distribuée sur tout le convoi, une manière de se prémunir des pertes de mémoires, c’est d’emporter lors du passage des supports qui seront effacés. À noter que cette technique fonctionne uniquement si le support de l’information survit au passage, impossible donc d’emporter une mémoire informatique pour qu’elle absorbe la vague d’oubli du passage.

Les livres sont une solution simple au problème du passage : on achète un gros volume de livres destinés au pilon, on les charge dans un wagon attaché au convoi, et on vend une collection de cahiers vierges de l’autre côté du passage. C’est la technique la plus simple pour peu que l’on se trouve dans un endroit urbain avec beaucoup de livres. Les journaux invendus peuvent aussi faire l’affaire. À noter qu’il est important d’avoir différents livres, une multitude de copies du même livre n’a pas le même effet.

Le principal point négatif de cette technique est le style qui survit au passage même lorsque le texte qui lui faisait office du support a disparu. Un convoi chargé de texte religieux aura un je ne sais quoi de religieux à la sortie, ditto pour un train avec une cargaison de romans d’aventure. Il est donc important de bien mélanger les genres.

Les boîtes à entropie sont des systèmes mécaniques qui peuvent stocker des informations et sont capables de survivre à un saut. On les appelle aussi Machines à Entropie. L’information est entrée au moyen de levier, ou pour les modèles plus grands et plus sophistiqués, de claviers, similaires aux machines télex ou même de bande papier. Les machines sont conçues pour que les informations s’effacent lors du passage sans (trop) endommager la machine, ils s’agit donc invariablement de mécanique lourde. Les boîtes à entropie sont rares et les techniques de fabrication sont un secret bien gardé.

Que l’on utilise une machine ou un livre, un effet intéressant du passage c’est que non seulement l’information est effacée du support, mais si l’information est vraie, les gens dans le monde de départ auront tendance à l’oublier, surtout si cette information n’est pas largement diffusée. De nombreux convoi sont des vendeurs d’oubli, remplissant leurs wagon de carnets de secrets, de souvenir douloureux qui doivent être oubliés.

Machine Enigma, instruction effacée, Domaine Public

One thought on “Convoi – Machines à entropie

Leave a Reply