Convoi – seconde partie

Une femme dans une robe khaki avec un corset en cuir brun et une chemise blanche

Ce week-end, j’ai profité d’un voyage en Valais pour faire une seconde partie de mon jeu Dieselpunk Convoi, cela m’a permis de mettre en pratique les corrections que j’avais en tête suite à la première partie. La partie s’est déroulée de manière plus fluide et on a pu terminer le premier scénario en une séance, et les joueurs avaient l’air de bien s’amuser ce qui est le plus important.

Si le jeu fonctionne en gros, pas mal de détails doivent être réglés. Le convoi (train) est un aspect important de l’histoire, un personnage à part entière et une partie du système devrait être dédié à sa gestion. La mécanique que j’ai détaillé dans le billet précédent pour gérer la mort d’un personnage fonctionne bien, mais j’aimerais faire que la perception qu’ont le PNJ principaux du personnage ait son influence.

Une idée qui marche admirablement bien concerne la création initiale des personnages, s’ils sont créés dynamiquement durant la partie, il faut quand même quelque éléments initiaux pour démarrer la machine. Le plus intéressant est la couleur des uniformes: je demande à une première personnage de choisir la couleur sombre (noir, bleu-marine, khaki, gris) et à la seconde de choisir une couleur claire (rouge, jaune, blanc, mauve, etc). Le premier groupe avait choisir noir et rouge comme couleurs, le second gris et mauve. Ce qui est intéressant c’est que cela a pas mal influencé le style de l’équipe résultant. Le fait qu’un groupe ait inconsciemment reconstitué l’uniforme de la SNCF de Christian Lacroix est certainement intéressant.

Le second jeu d’éléments initiaux concerne l’équipement : outre l’uniforme, une sacoche en cuir, une clef de berne, un poinçon, un livre vierge aux couleurs du convoi, les éléments suivants sont distribués aléatoirement : une lanterne et une arme à feu.

Si le scénario à proprement parlé a bien fonctionné, j’ai l’impression que le second acte était bien trop linéaire et trivial, j’avais en tête un monde post-apocalyptique avec des sortes de zombies, mais plus de combats à ce stade n’amenaient pas grand chose. J’aimerais le remplacer par un monde cyberpunk, quelque chose de gothique pour avoir un contraste avec le premier acte qui se situe dans une Italie alternative dans les années 1910-1920.

Équipage © Fiorella Annoni.

Leave a Reply