Financements

Actions de la Chicago Great Western Railway

La grande mode pour le financement ces jours ci est le crowdsourcing, financement participatif en français. L’idée est simple : une personne annonce un projet sur une plateforme comme ulule, et chaque quidam peut participer en offrant de l’argent. Une fois la somme nécessaire au projet atteinte, il démarre. Les souscripteurs reçoivent une version plus ou moins exclusive du produit selon leur niveau de participation.

L’idée n’a rien de réellement nouveau, mais comme souvent, internet rend la procédure administrative beaucoup moins lourde. Résultat : la foule en délire remplit le rôle des banques, qui ont depuis longtemps quitté la bête économie pour des horizons plus lucratifs. Si on y réfléchit, l’idée que la foule investisse dans les projets d’avenir concrets, c’était un peu l’idée des actions, mais ce rôle a dépéri quelque part durant le XXe siècle.

Le vide juridique qui règne autours des financements participatifs est une des raisons de la légèreté administrative de ceux-ci. Les gouvernement vont naturellement légiférer, afin de protéger les participants, ce qui rendra le terrain plus intéressant pour les banquiers, et tôt ou tard participant aura la même connotation qu’actionnaire, non pas quelqu’un qui risque son argent pour une entreprise en laquelle il croit, mais quelqu’un qui spécule, sans réellement comprendre ce qui se cache derrière l’action.

Internet semble constamment réinventer des mécanismes qui étaient jadis réservés aux grosses organisations, comme par exemple les unité monétaires virtuelles. Le Franc UIC fut établi par les compagnies ferroviaires européennes pour pouvoir faire des transactions en paix, aujourd’hui tout le monde a accès au bitcoin…

100 shares of the Chicago Great Western Railway © H. Michael Miley Creative Commons Attribution-ShareAlike 2.0 Generic.

One thought on “Financements”

  1. Je ne crois pas qu’il y ait réellement un vide juridique autour du financement participatif. Rien en tout cas qui ne puisse pas se régler avec les actuelles lois autour de la notion de contrat commercial.

    Je t’accorde que ça n’empêchera pas les gouvernements de légiférer.

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: