Dessins & Résolutions

Carte à 300/600 DPI
300/600 DPI

Mon billet précédent a généré une discussion sur l’effet de la résolution sur les illustrations dans une mise en page, j’ai décidé de faire une petite expérience. J’ai numérisé un dessin fait par moi et généré l’effet du rendu à diverses résolutions.

Le dessin est une carte dessinée avec une plume Rotring EF sur du papier à dessin Muji. C’est un format de dessin qui se prête très bien à la numérisation, et c’est probablement un dessin très généreux, les traits de plume sont relativement épais, je ne suis pas, et de loin, un dessinateur valable.

Carte à 200 DPI
200 DPI

L’image a été numérisée à 600 DPI avec une profondeur de 1 bit avec mon vieux scanner Canon LIDE 30, j’ai ensuite généré diverses version à basse résolution. La version de référence est celle à 300 DPI (600 DPI si vous disposez d’un écran retina), si on considère qu’un écran d’ordinateur à 100 DPI, c’est un niveau de zoom ×3. Ensuite il y a 200 DPI, 150 DPI, 100 DPI et 75 DPI.

La représentation 1 bit est idéale pour ce genre d’image, du trait fait à l’encre. L’effet de la baisse de résolution est jusqu’à un certain point exacerbée par la nature binaire des pixels. Je pense néanmoins que c’est un format important : c’est le plus naturel pour une imprimante (il y a de l’encre ou non), et les images à l’encre restent la base.

Carte à 150 DPI
150 DPI

Les images qui ne sont pas dans des résolutions qui sont des fractions entières de 300, comme par exemple 200, sont affichée après ré-échantillonnage par le navigateur web, elles apparaitront donc un peu floues.

À 600 DPI, un trait de plume fait environ 8 pixels de large, mais les extrémités des traits sont bien plus fines. Un écart d’un pixel causé par l’approximation au pixel le plus proche représente donc une erreur de 12.5%. On distingue assez nettement du bruit sur les côtés du trait, ce bruit est causé d’un côté par les irrégularités du trait, de l’autre par la nature granuleuse de papier. À 300 DPI ce bruit reste de l’ordre du pixel, il est plus visible, mais donne de la texture, l’arrondi au pixel le plus proche représente un changement de 25%, l’image reste assez nette.

Carte à 100 DPI
100 DPI

À 200 DPI, un trait fait à présent entre 2 et 3 pixels de large les irrégularités ont été amplifiées, vu que la limite du trait doit être arrondie au pixel le plus proche, ce qui représente une erreur de 33 à 50%. 200 DPI avec une profondeur de 1 bit correspond à la résolution d’un fax.. La version à 150 DPI est très sérieusement pixelisée, théoriquement les traits qui faisaient 8 pixels de large à 600 DPI devraient à présent n’en faire que 2, mais souvent le noir dépasse, et le trait fait 3 pixels de large. L’erreur n’est plus de l’ordre du bruit, mais systématique.

La version à 100 DPI voit la largeur des traits réduite à 1-2 pixels, on est dans le domaine du pixel art : les traits ne peuvent plus réellement avoir des bouts effilés, les montagnes ont pratiquement toutes la même forme.

Carte à 75 DPI
75 DPI

La version à 75 DPI correspondrait à la résolution d’un vieil ordinateur, les Mac classiques avec leur écrans 9 pouces avaient une résolution de 75 DPI, à cette résolution, le texte est complètement méconnaissable, l’image effective fait 63 × 63 pixels, ce qui est encore le double d’une icône sur un Mac classique.

Naturellement cette petite expérience a ses limites, idéalement elle aura du être faite sur une page imprimée, ce qui est un peu difficile a faire sur un blog. Probablement que les gens ne mettent pas le nez sur mes cartes quand je publie un scénario, mais l’œil est très sensible à la finesse du trait, un texte imprimé à 600 DPI est moins fatigant à lire qu’un texte imprimé à 300 DPI.

7 thoughts on “Dessins & Résolutions”

  1. Je ne suis pas 100% sûr que le dessin au trait soit le plus représentatif des performances. C’est un peu une anomalie, en ce sens que, quand tu travailles en offset, c’est le seul cas où on te demande de fournir un fichier à la résolution de sortie (dans le cas présent, 1 200 dpi).

    Cela dit, si toutes tes illustrations sont au trait, tu as raison d’insister sur la résolution (ce d’autant plus que les fichiers se compressent raisonnablement bien sans pertes).

  2. Les illustrations aux trait, et leurs variantes (i.e. avec remplissage, traits de couleur) sont quand même le format le plus courant d’illustrations que j’ai reçu. Quand à la compression, je pense que si tu publies un simple scénario d’une dizaine de pages, la taille des images est moins un facteur, au pire le fichier fera 100 MB pour 10 pages, et il faudra quelques minutes pour le télé-charger, ce n’est pas un drame.

  3. Bonjour,
    suite à une recherche effectuée sur le net. Je suis tombé sur votre site. Je voudrais savoir, quel est ce papier muji que vous utilisez? Est-ce un carnet?
    je suis à la recherche d’une ram de papier comme celui des carnets muji (couverture marron clair). Mais impossible de trouver ce papier en dehors des carnets.
    merci à vous.

  4. C’est un cahier / carnet B5 avec une couverture marron clair, reliure à anneaux, code EAN 4548718550173, avec le titre スケッチパック [Sketch-Pack]

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: