La première église unifiée des chatons

Un chaton écaille de tortue

Une chose relativement compliquée à expliquer est ce que font les gens sur les réseaux sociaux en général, et Facebook en particulier. L’explications la plus courte est qu’ils partagent des photos de paysages, de bébés et de chatons. Dit comme ça, cela semble être une perte de temps, mais on peut aussi voir cela comme une forme de communion.

Communier, verbe. Être en union spirituelle ou affective avec d’autres personnes, partager une condition, un sentiment.

Ces images consensuelles font que tout le monde peut, un instant, être d’accord. Communier et échanger des ragots, on est clairement dans le marché de l’église traditionnelle, avec en prime une théologie simplifiée  : point de dieu unique mais triple, point de fils de dieu et charpentier cloué pour expier nos crimes, juste des chatons…

Xuxa the Kitten #1 © Ryan Poplin Creative Commons Attribution – Partage dans les Mêmes Conditions 2.0 Générique.

One thought on “La première église unifiée des chatons”

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: