Les mangues de Mao

Mangue de Mao dans un reliquaire

Samedi dernier je suis passé avec des amies au Musée Rietberg, une des expositions temporaires qui s’est terminée le dimanche s’appelait : La Mangue de Mao – culte des Masses durant la Révolution Culturelle et présente un aspect de la révolution culturelle que j’ignorais : le culte de la mangue. Durant la révolution culturelle, Mao fit cadeau de mangues à certains groupes ouvriers, les marquants ainsi comme privilégiés. À cette époque, la mangue était un fruit inconnu en Chine. Cette marque devint un symbole, qui se retrouva un peu partout, sur différents objets de propagande, mais aussi comme objet de culte, avec notamment des mangues en cire dans des reliquaires.

L’exposition n’était malheureusement pas très grande, mais le sujet me semble fascinant, comment l’absurdité des objets de cultes peut s’appliquer à un fruit, en se concentrant sur sa forme superficielle, et non pas le fruit lui même. Le paradoxe c’est que la culture de la mangue a été introduit d’abord à Taiwan, base des nationalistes, dans les années 60, et sur le continent dans les années 80, bien après la révolution culturelle. Aujourd’hui la Chine est la septième producteur mondial, les reliquaires et les objets kitsch qui ne furent pas détruit quand le vent politique tourna, se retrouvent dans les marchés aux puces…

One thought on “Les mangues de Mao”

Leave a Reply to François Cancel reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: