Le Roi Mathias sur une île déserte

Couverture du livre «Le Roi Mathias sur une île déserte» avec un africain vouté portant un masque hirsute

Le livre suivant sur ma liste de lecture était Le roi Matthias sur une île déserte de Janusz Korczak. Un texte que j’ai reçu en cadeau, motivé – on s’en doute – par le titre. Il s’agit d’un livre assez différent de ce que je lis habituellement : après une révolution avortée, le jeune roi Mathias a différentes aventures et est exilé sur une île. Il s’agit avant tout d’une réflexion sur le rôle des enfants dans la société et leurs droits ; le texte est plus proche des lettres persanes que des 1001 nuits.

Le roi Mathias sur une île déserte

Traduction : Zofia Bobowicz
Éditions Fabert
ISBN : 978-2-84922239-3

Le style est assez typique de l’époque : mélange de pédagogie, d’humanisme, avec un petit fond de racisme envers les jaunes et les noirs, surtout les cannibales. Le style est aussi très typé : troisième personne, avec des recours réguliers a des entrées de journal intime ou des lettres. Cela dit, malgré la présence de lourdeurs du style pédagogiques, la narration reste prenante, et l’histoire intéressantes. L’écriture est agréable, je pense que cela est dû à un très bon travail de traduction depuis le polonais par Zofia Bobowicz.

En conclusion, une lecture agréable sur un thème important, même si le texte a un peu vieilli.

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: