Latin & Informatique / Latin & Computer Science

Louve de Rome -  ⓒ Óscar Palmer – Creative Commons

One of the curiosities of my academic life is the fact that I studied latin in high-school. In Switzerland, the exam at the end of high school is called maturité and is specialized – the French have a similar exam called baccalauréat. Of course, many people were wondering if latin was a good preparation for computer science studies. A report by researchers from ETHZ about student results in high-school and in the Swiss Federal Institutes of Technology, has an amusing conclusion: people who studied latin or greek in high school fare quite well.

Une des curiosité de ma vie académique est le fait que j’ai fait une maturité (baccalauréat pour nos amis Français) latine. Naturellement pas mal de gens se sont demandés si c’était une bonne préparation pour des études en informatique. Un rapport de chercheurs de l’EPFZ sur les résultat des étudiants dans les lycées (collèges pour nos amis Genevois) et durant leurs études dans les Écoles Polytechniques Fédérales contient une conclusion amusante : ceux qui ont étudié le latin ou le grec s’en sortent plutôt bien.

5 thoughts on “Latin & Informatique / Latin & Computer Science”

  1. Ne serait-ce pas tout simplement parce que ceux qui font latin ou grec sont des bons élèves à la base ?

  2. Ça peut-être une explication, mais cela implique que le type d’enseignement au gymnase n’est pas aussi important que ça…

  3. Si c’est comme en France à mon époque (j’ai fait du latin du collège au lycée), c’est quelque chose réservé aux bons élèves, et un moyen d’être sûr de se retrouver dans une « bonne classe ».

    Bien que je pense aussi que le latin est une excellente école, puisque ça éclaire énormément sur la structure même du français. Comme tout apprentissage de langue d’ailleurs, qui force à penser un peu autrement.

  4. À Genève, à mon époque, les conditions pour entrer en latine ou en scientifique étaient à peu près les mêmes. Et si le latin ne m’a pas fait de mal, j’ai été handicapé au début de l’université par un niveau relativement faible en math. Le fait que je sortais de l’armée n’a pas aidé non plus…

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.