あげましておめでとうUne bonne et joyeuse nouvelle annéeHappy new year and happy returnsGuten Rutsch und ein frohes neues Jahr!

Rive du lac léman pendant une tempête

あげましておめでとう!

Une bonne et joyeuse nouvelle année !

Happy new year and happy returns!

Guten Rutsch und ein frohes neues Jahr!

2012 aura été pour moi une année de transition, avec plusieurs changements dans ma vie, chacun avec sa transition chaotique. C’est aussi l’année où le futur commence: adolescent, je lisais beaucoup de Cyberpunk, et le jeu éponyme plaçait le jeu en 2010, j’avais plus de facilité à me projeter dans ce univers que de m’imaginer ayant 40 ans, les deux sont arrivés.

À quoi ressemblera le futur ? Cela me semble être une question très compliquée, vu le nombre de changements qui sont en cours : réchauffement climatique, fin des énergies fossiles, montée en puissance de nouveau pays, dématérialisation de la production, de l’économie. Je n’ai vécu qu’une seule transition durant mon existence, la chute du rideau de fer, avec en second plan l’apparition d’internet. Là, on nous promet quatre en même temps !

Si on a droit à quatre transitions en même temps, elles sont toutes lentes, et ont techniquement déjà commencé il y a plus de 20 ans, elles sont juste devenues différentes à ignorer. De plus, simplement additionner le chaos me semble naïf, chacune de ces transitions porte en elle son lot de solutions qui pourront être appliquées aux autres problèmes.

Ce que je trouve intéressant, c’est le vide au poste de pilotage : les politiciens continuent à se chamailler en utilisant leur vieilles théories en isme, avec comme mot d’ordre général Keep calm and carry on, viennent ensuite une kyrielle de mouvements avec l’œil braqué sur une partie du problème : les tenants de la décroissance, les makers, les partis pirates.

À mon avis, l’absence de belle théorie est aussi liée au fait qu’aucune de ces crises ne peut être résolue avec une idée, un concept ; ce sont plutôt des problèmes à résoudre en se retroussant les manches et en empoignant des pelles. Il va falloir adapter l’agriculture et l’infrastructure à un climat changeant, construire des sources d’énergies alternatives, améliorer les rendements d’à peu près tout pour consommer moins. Pour cela, nous n’avons surtout besoin d’ouvriers et d’ingénieurs…

5 thoughts on “あげましておめでとうUne bonne et joyeuse nouvelle annéeHappy new year and happy returnsGuten Rutsch und ein frohes neues Jahr!

  1. « Le problème crucial de notre temps – celui d’où provient nos autres difficultés – est engendré par la stagnation des théories politiques à une époque de progrès technologique. La machinerie la plus raffinée se trouve ainsi placée entre les mains de politiciens dont les idées datent de la voiture hippomobile. »

    Cyril Northcote Parkinson

    Il faudrait que je trouve la VO…

    Quant à la fin des énergies fossiles, j’en doute et c’est bien le drame. Il n’y a qu’à voir l’explosion du charbon (cf le dernier Capital je crois), ou la ruée sur les gaz de schiste. Les énergies fossiles bon marché, oui, ça disparaît, mais il y en aura toujours assez pour que nous nous disions que nous ne sommes pas obligés de passer au tout écolo, ou alors plus tard, après la crise, quand on aura résolu les autres problèmes…

  2. J’ai l’impression que le système politique est toujours en retard par rapport à la technologie, on a eu beau essayer d’éclairer la monarchie, ça n’a jamais marché.

    Pour les énergies fossiles, il en reste plein, 50% si on considère qu’on a atteint le peak, mais ça veut surtout dire un marché ou le rapport travail / profit va diminuant, ceux qui restent ont un prix social exorbitant. Je ne crois pas à l’écologie par bonté d’âme, mais au fur et à mesure que les pays et les compagnies basculeront sur d’autres systèmes, je pense que cela deviendra quelque chose comme les ampoules à incandescence, un truc simple pour les pays du tiers monde…

  3. Eclairer la monarchie, ça a parfois marché. Pas chez nous ni en Russie, plus en Angleterre ou au Danemark.

    D’un autre côté, un système politique trop réactif, est-ce bon ? Serait-il intelligent de tout basculer immédiatement sur Facebook, campagnes, votes, référendums ? Un peu d’inertie ne nuit pas toujours, tant que ce n’est pas de la paresse intellectuelle.

    Je suis du même avis pour les énergies fossiles. Mais tant que les Chinois, les Indiens, les USA ne leur auront pas franchement tourné le dos, j’ai peur qu’on continue de se battre pour les dernières, de plus en plus coûteuses à tout point de vue, au lieu d’investir à fond ailleurs.

  4. Bonjour, je me permets de vous faire part d’une initiative que je trouve intéressante à plus d’un titre, “La (r)évolution des Colibris” (http://www.colibris-lemouvement.org/revolution/le-plan-des-colibris).
    C’est d’abord un *plan* qui comprend plusieurs volets : l’économie, l’agriculture, l’éducation, l’énergie, la démocratie. Et il n’est pas seulement théorique : il propose des actions à différents niveaux : citoyens, politiques, associatifs. Il rassemble des idées qui ont émergé pendant quelques mois de forums citoyens. Il est amené à être améliorer au cours des 3 ans de la “campagne”.

Leave a Reply to Thias Cancel reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.