Les forums du grand Ouest

🚂

Une des métaphores souvent associées pendant la première époque du web est celle du Far-west, un monde où tout est encore à construire, sans règles. Les sites et les systèmes ont fleuri a profusion : wikis, blogs, forums. Pour peu qu’il y ait un geek dans le groupe, chaque organisation, chaque groupe avait son propre système, voire un de chaque type.

Curieusement, on ne parlait pas tellement des problèmes typiquement rencontrés dans les Western, les pillards, les indiens, ni même d’un problème plus simple quand on construit sa propre ferme, son propre site : la maintenance. Le temps a passé, des nouvelles technologies, de nouveaux concepts sont apparus, ont atteint leur apogée et disparu. Les nouveaux sites sont devenus, vieux, criblés de failles de sécurité, beaucoup d’espoir et de naïveté incarnée sous forme de code. Spammeurs et Hameçonneurs (c’est comme ça qu’ont parle du phishing semble-t-il) se sont révélés moins pittoresques que les peaux-rouges, mais bien plus efficaces.

En conséquence le paysage a pas mal changé, si je regarde dans mes bookmarks, parmi les forums qui m’avaient à un moment où l’autre intéressés, la majorité est à l’abandon, principalement utilisés par des bots qui y contribuent leur prose absurde. Curieusement, les blogs ont mieux survécu, je trouve, peut-être parce que ce sont les seuls sites où il y a une politique éditoriale implicite claire. Ce sont les outils qui s’intègrent le mieux dans le réseau sociaux.

Les réseaux sociaux, pour les gens qui ont fréquentés les forums de la première époque, c’est la déchéance, la masse des gens qui sont venus après, ceux qui ne sont pas des pionniers. Bref, c’est la ville. La ville a fondamentalement deux problèmes : tout le monde et son frère s’y trouve, et il y règne l’habituelle loi des intolérant bruyants.

La triste réalité, c’est que nombre de ces communautés seraient probablement un peu plus actives si elles se rapatriaient sur un réseau social plutôt que d’essayer de survivre dans la plaine, à lutter contre les hordes de bots, les humains incapables d’entrer parce qu’ils ont oublié leur millième mot de passe phpBB

2 thoughts on “Les forums du grand Ouest”

  1. Les pionniers sont toujours attachés à certains systèmes qui fonctionnaient très bien à leur grande satisfaction : usenet, l’email, les blogs… Mais ça va peut-être disparaître dans l’underground.

    Je me demande ce que ça va donner quand on colonisera Mars en masse, si cela arrive. Sans doute la même chose que dans la trilogie martienne de Robinson, avec la guerre entre immigrés récents et premiers Martiens à la mentalité de pionniers.

    D’un autre côté toute communauté finit comme ça : il y a forcément un taux de perte chaque année (désintérêt, manque de temps…), et si on est dans un coin peu connu ou pas recherché (cambrousse sans travail, techno vue comme rétrograde par les jeunes adultes), il n’y a pas de sang neuf.

    Je vois la même chose pour Diplomacy, un jeu de stratégie en ligne par EMAIL, très actif vers 1998 : la liste est moribonde, ne traînent plus que des nostalgiques comme moi qui n’ont plus le temps de jouer. Une autre liste d’auteurs de SF francophones reste très active, mais elle a encore la masse critique d’auteurs pas tous jeunes.

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: