メガ東京 & Internet Problemsメガ東京 & Internet Problemsメガ東京 & Problèmes Internet

僕はメガ東京が大好き、メガ東京はアメリカの漫画です。アメリカのインターネット会社は争いのに昨日見るごとか出来ませんでした。今はもう見ることが出来ます。

J’aime beaucoup Mega-Tōkyō, c’est une bande dessinée des États-Unis. Hier je n’ai pas pu la regarder, à cause d’une dispute de compagnies internet américaines. À présent, je peux de nouveau la voir.

I love Mega-Tōkyō, it is a US comics. Yesterday, I could not watch it because of a fight between US internet companies. I can see it again today.

Un des mythes d’Internet est que le réseau est tolérant aux pannes, et qu’il se reconstruit automatiquement en case de censure ou de panne. Ce mythe est basé sur l’architecture originale d’Internet ou chaque réseau relayait le traffic des autres réseaux adjacents. Naturellement, cela fait longtemps que cette pratique naïve n’est plus en vigueur. Les connections entre réseaux, les peering points, sont régis par des contrats complexes, qui répondent surtout a des considérations commerciales. Vu les coûts pour maintenir un peering point ils sont somme toutes assez rares. Le résultat, c’est que le traffic internet ne suit pas toujours un trajet très rationnel. Quand je travaillais au CERN, j’habitais un appartement à Saint Genis. La distance entre mon appartement et le complexe du CERN était de quelques kilomètres (en fait, mon appartement se trouvait à une centaine de mètres du tunnel du LHC). Néanmoins, étant connecté par Free.fr, un traceroute vers une machine au boulot, située à trois kilomètres révellait que le traffic se baladait à travers la France, pour finir par rejoindre la Suisse à Zürich et revenir par là au CERN. Depuis JAIST jusqu’à l’EPFL, le traffic passe par les endroits suivants:

Par contre depuis JAIST jusqu’à au serveur qui héberge ce blog lui aussi en Europe de l’ouest, le trajet est différent.

  • Kanazawa, entrée dans Sinet
  • Nagoya
  • Tōkyō
  • Los Angeles – sortie de Sinet, entrée sur le réseau de level 3 (une des compagnies impliquées dans la bisbille de hier), puis sortie pour entrer sur le réseau de Verio.
  • Dallas
  • Washington
  • Amsterdam
  • Paris sortie du réseau Verio, entrée sur le réseau OVH

Les plus observateurs auront remarqué que a) le trajet est loin d’être le plus court b) le traffic passe par des routes et des compagnies complètement différentes. Qui plus est, la séparation ne se fait pas à l’arrivée mais dès le départ d’ici. Le traffic vers une université passe par des réseaux universitaires, alors que le traffic vers des sites commerciaux passe via des lignes commerciales. Ce site contient une liste des points d’échange.

Pour revenir à Mega-Tōkyō, je l’ai regardé en passant par une machine intermédiaire sur le réseau avant que Mic me dise que le miroir italien était accesible. Pourquoi est-ce que je suis tellement enthousiaste pour Mega-Tōkyō? Cette bande dessinée n’est pas sans défauts, le dessin est un crayonné et le rythme est plutôt lent pour un web-comic, deux updates par semaine en moyenne. Ce qui rend cette bande dessinée intéressante pour moi est la diversité des points de vue qui n’est pas sans me rappeler Calvin & Hobbes: d’un côté l’univers surnaturel de Largo, peuplé de ninjas, de conspirations et de zombies, de l’autre l’univers sentimental torturé de Pyro. Jeux vidéos et réalité se superposent et ce n’est pas du Cyberpunk.

Inséré les corrections de Toru, que je remercie ici.

Les kanjis d’aujourd’hui:
Kanji Kun ON Sig. Note
じもべ jimobe ボク BOKU Moi (masculin)
Kanji Kun ON Sig. Note
すき suki コウ Préférence, Aimer Une femme 女 et un enfant 子
みがりに migarini マン MAN Bande Dessinée, Involontaire, Corrompu
えが ega GA Tracé de pinceau, peinture 画くえがく : peindre (verbe 1er groupe)
やしろ yashiro シャ SHA Compagnie, Bureau, Temple Esprit / Montrer礻 et la terre 土.

One thought on “メガ東京 & Internet Problemsメガ東京 & Internet Problemsメガ東京 & Problèmes Internet

  1. 僕はメガ東京が大好き、メガ東京はアメリカの漫画です。アメリカのインターネット会社の争いのために昨日は見ることが出来ませんでした。今はもう見ることが出来ます。

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: