La guerre des romands

Le vaisseau spatial VDS Carnotzet avec deux chasseurs d'escorte sur fond de planète

Il y a quelques temps, je parlais du film de science fiction suisse , en affirmant que c’était probablement le seul film de science fiction suisse qui serait jamais tourné de mon vivant. Alias a fait remarquer, fort à propos, qu’il y avait aussi La Guerre des Romands.

J’avais vu la bande annonce sur le ouèbe ainsi que les petits films d’animation qui sont les précurseurs de ce film, quatre épisodes des Valaisans dans l’Espace, ils m’avaient suffisamment fait rire pour que je commande le DVD. Le créateur de ce film, n’est autre que Hatman, un ancien de Couleur 3, la radio suisse-romande pour jeunes qui fête son trentième anniversaire cette année.

Comme le titre l’indique, le film parle surtout des romands et de leurs interactions, chaque canton étant un vaisseau spatial, avec des équipages typiques. L’action tourne autours du VSS Couchepin qui affronte le navire vaudois VDS Carnotzet. L’intrigue n’est pas très importante, les effets spéciaux très simples, et les acteurs ne font pas exactement du Shakespeare, mais ce n’est pas très important, le film est surtout une caricature des caractères et des interactions entre les différents suisse-romands, leur différences, leur caractères, leurs accents.

Là où les épisodes animés se concentraient exclusivement sur les valaisans, le film dépeint aussi avec une certaine finesse les vaudois, procéduriers et pris dans une utopie où la fête des vignerons est permanente. J’ai bien aimé le contraste entre les valaisans, resté dans la série Star Treck originale et ses pyjamas, là où les vaudois semblent plus dans la période Babylon 5.Le film est court (30 minutes), et même si je comprends que ça n’aurait pas été possible avec les moyens disponibles, j’aurais aimé voir plus des autres cantons, réduits à leurs vaisseaux et leurs capitaines.

Est-ce que La Guerre des Romands a le moindre intérêt pour des personnes qui ne connaissent pas la Romandie et ses divisions. Je n’en sais trop rien. Pour les autres c’est un film très amusant (même ma mère a rigolé).

2 thoughts on “La guerre des romands

  1. Pour avoir montré le film à un Belge et à un Français émigré en Irlande, je peux dire que, même s’ils n’ont pas tout compris, ils ont beaucoup ri.

  2. Belge ayant passé de nombreuses vacances en Valais et en Vaud (mais quand même un peu plus en Valais), j’ai énormément apprécié ! Ma réplique préférée est vaudoise “On a dû interdire les véhicules personnels, ça nous coûtait trop cher en radar” (Pour info, le seul PV pour excès de vitesse que mon père s’est pris à ma connaissance dans toute sa vie de conducteur, c’était près de Lausanne). Et puis la rivalité Valais-Vaud me rappelle celle Flamand-Wallon qui a pas mal de points communs.

Leave a Reply