Chemin perdus

J’ai toujours été fasciné par l’idée des passages secrets. Si un jour je construits ma propre maison, j’aimerais bien avoir un passage secret (ou plusieurs). Pas besoin de lourdes pierres commandées par des chandeliers ou des conjonctions astrales, simplement une porte qui n’est pas visible au premier abord, une porte discrète ou un passage en apparence abandonné.

C’est une des choses que j’aimais quand j’habitais à Lausanne, la ville regorge de petits passages, de minuscules ruelles ou d’escaliers menant vers des endroits oubliés. De par sa structure, Lausanne est très gratifiant pour cela, un de ces passage peut vous permettre de se déplacer beaucoup plus rapidement à pied que par n’importe quel autre moyen de transport, un instant on est à un certain endroit, à un certain niveau, le suivant ou est tout à fait ailleurs, sur une autre rue, une autre ligne de bus, une autre colline.

C’est pratiquement de la téléportation, de la magie. Et comme rares sont les gens qui empruntent ces chemins à moitié oubliés, on se sent le détenteur d’un savoir ancien et précieux. Cela permet d’avoir l’impression de partir à l’aventure alors qu’en fait on est en train d’aller faire ses courses. En fin de compte c’est surtout une question de regard: remarquer que sous tel pont se trouvent des pavés et deux tronçons de voie ferrée, les dernières traces de tramways dans la ville de Lausanne (le réseau a été abandonné en 1964).

Ce genre de traces ne se trouvent pas qu’en ville, lorsque je suis arrivé à St Genis je suis tombé sur le chemin de fer fantôme, il y a en effet une qui relie Bellegarde à Gex et qui passe au dessous de Sergy. Si les gares sont désaffectées, parfois transformées en villas, les passages à niveau semblent en état de fonctionner et les rails sont brillants sur le dessus, signe d’une utilisation récente. La même voie est complètement abandonnée à proximité de Gex. Quel mystérieux train circule sur une voie sans gare?

Une autre voie disparue est un petit chemin qui passe derrière chez moi. C’est un petit chemin bordé d’arbres que les gens empruntent pour se promener ou faire leur jogging. Il ne mène nulle part, il disparaît simplement dans un champ. Pourtant en regardant au delà du champ et de la grand route, ce chemin réapparaît sur la colline. Là ou le chemin reprend se trouvait un petit poste de douane abandonné qui a été démoli depuis.

Si on regarde une carte, on voit clairement le chemin de Bourdigny qui s’arrête, et au delà de la D35, une route de Bourdigny qui reprend. Avec la fermeture du poste de douane, la route à perdu la raison de son existence a commencé à disparaître, elle a gardé son nom, même s’il est à présent trompeur. Le chemin de Bourdigny ne mène plus à Bourdigny.

Combien de temps faudra-t-il pour que le tronçon Suisse disparaisse lui aussi…

Le mystérieux train est en fait un train de marchandises qui alimente un entrepôt, moi qui espérait un train fantôme… :-)

7 thoughts on “Chemin perdus

  1. Pingback: Absyrde
  2. Oups, j’ai cliqué deux fois…

    Pas de problème, j’ai corrigé cela :-)

  3. mmm, les passages secrets dans les maisons, pour planquer les meubles en cas de saisie et les juifs si c’est la gestapo, en effet, c’est une bonne idée.
    Dans le genre ville qui contient des chemins qui ne mènent nulle part et voies de chemin de fer oubliées, tu devrais aimer Glasgow avec son demi pont abandonné en plein milieu de construction…..

  4. Dans mon jeu de rôle à moi, il y a une ville entièrement composée de passages secrets :)

  5. Je crois que la ligne soit encore quelque fois utilisee jusqu’a St. Genis, ou il y a un raccordement industriel.
    Le fait que la voie soit encore desherbee laisse croire que on l’utilise encore. Cote’ Gex par contre la partie
    “utilisable” se termine un peu apres Chevry ou il y a encore la gare. Il y a un heurtoir et apres c’est la
    …jungle. Mais la voie est tellement en mauvais etat que je doute que elle supporterai le poids d’une loco.

  6. coucou, je n’ai pas encore eu le temps d’explorer ce blog bien sympa à fond, mais en tant qu’habitant de Kanazawa, je me demande si tu as visité le ninjadera à Teramachi (préréservation par téléphone nécessaire pour une visite guidée d’environ 30 minutes).

    Si ce n’est pas encore fait je te le conseille vivement pour ses multiples passages secrets ;’).

    Malheureusement les photos à l’intérieur sont interdites ! Je n’en ai pas à te montrer ;-(

Leave a Reply to nanane Cancel reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.