De Cap et de Croc 10 – de la lune à la terre

Couverture de l'acte Ⅹ de la Série “De Cap et de Croc”

Je n’achète plus beaucoup de bande dessinée, surtout en français, partiellement pour cause de temps, partiellement parce que je suis devenu plutôt exigeant. Le mode d’achat a aussi bien changé, j’ai tendance à lire sur internet et à acheter l’album après coup, ce qui prétérite les bande dessinées classiques. De Cap et de Croc est un peu l’exception : je l’avais commandé bien avant sa sortie, il faut dire qu’il s’agit de l’ultime tome d’une série en 10 volumes qui a commencé quand j’étais encore à l’université.

La série suit deux personnages, un loup et un renard dans une Europe ou se mêlent mousquetaires, pirates, magiciens et physiciens. Duels, malentendus, complots, intrigues, rimes, retournement et jeux de mots douteux forment la trame du scénario assez touffu, quoique classique. La série a l’avantage d’un style de dessin que j’aime beaucoup et qui sied bien au thème : assez technique et touffu. Le texte est aussi très élégant, avec de longues parties rimées, voire en alexandrins.

De Cap et de Croc Acte Ⅹ
De la Lune à La Terre


Delcourt
ISB : 978-2-7560-1996-3

Je rejoins l’avis d’Alias concernant le dernier tome, il est légèrement moins bon que les précédents, mais une fin était nécessaire pour fermer toutes les boucles, et il y a quand même de très bon bouts : j’ai ri à haute voix plusieurs fois en le lisant, notamment au vu de l’illustration de la page 34, c’est toujours bon de savoir que le dessinateur est lui aussi un enfant des années 80. Bref, indispensable pour ceux qui connaissent la série, pour les autres, je vous conseille de d’abord lire les premiers.

One thought on “De Cap et de Croc 10 – de la lune à la terre”

  1. J’abonde. C’est rare, les séries qui sont à la fois littéraires, drôles, agréablement dessinées, qui ne prennent pas la tête tout en étant tout de même sérieux, accessibles tout en ayant plein de références… et qui savent trouver leur fin ! Même mon fils (8 ans et bibliophage) aime beaucoup.

    On se doutait un peu de la fin, mais pour qui a lu Molière, c’était un peu prévisible non ?

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: