Pendant ce temps, sur le web

NCSA Mosaic Logo

Un des phénomènes que j’ai pu suivre depuis presque le début a été le développement du web. Beaucoup de choses se sont passées depuis l’époque où j’utilisais Mosaic sur les machines de l’Université de Genève. Si je n’ai jamais été un web-designer, j’ai régulièrement bricolé du HTML et suivi l’évolution du langage.

La première version de HTML était une description logique, avec peu ou pas de mise en page. On pouvait sentir une forte influence de LaTex notamment au niveau des structures de liste. Les version subséquentes ont surtout ajouté des tags de mise en page, ce qui fait que l’aspect logique a rapidement été noyé dans la masse. Les CSS et l’émergence des méta-données ont finalement commencé à renverser la tendance.

Moi même j’utilise de plus en plus les CSS pour faire la mise en page de mon blog. La mise en page du tableau des kanjis est entièrement contrôlée par le CSS. J’essaye aussi d’ajouter autant de meta-données, notamment pour les acronymes. J’ai aussi finalement pris le temps de voir comment le site apparaît avec d’autres browser, en général, le résultat est plutôt bon. Le code du site valide aussi à présent avec l’engin de validation de iCab. Je regrette que WordPress n’insère pas encore les liens prev and next dans le header, mais au moins il y a déjà les liens vers les archives.

Il y a deux développements aux HTML que j’aimerais bien voir supportés plus largement, il s’agit de MathML et Ruby. Le premier est un langage pour exprimer des équations. L’avantage serait de pouvoir enfin éviter de représenter les équations comme des graphiques, et, je pense aide beaucoup à la publication online d’articles scientifiques.

Le but du second est plus exotique, il s’agit en fait de généraliser l’idée de furigana. Le furigana est le fait d’écrire un texte phonétique ou dessus d’un texte. Il est typiquement utilisé au Japon pour expliquer la lecture des kanjis, mais l’idée peut de fait être généralisée, par exemple pour les acronymes. Je trouve ce sujet intéressant, d’abord car une telle structure m’aiderait pour mon site, mais surtout car c’est une manière de représenter des textes de manière structurée et non linéaire. Malheureusement, ce système est pour l’instant uniquement supporté par Microsoft, et les projets open-source sont à la traîne.

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: