La Leçon de choses en un jour

Alain Bagnoud
La Leçon de choses en un jour
L'Aire bleue

Un des avantages des livres en arbre mort sur leur contrepartie électronique c’est que l’hôtesse de l’air ne peut pas vous demander de l’éteindre. J’ai donc profité de mon dernier vol pour lire La Leçon de choses en un jour d’. Comme le suggère le titre, ce texte raconte la journée d’anniversaire d’un jeune valaisan montagnard des années 60. Par ses yeux on découvre un petit village de vignerons, Aulagne, à cheval entre les traditions et une modernité qui aujourd’hui apparaît vieillotte.

L’auteur décrit avec beaucoup de justesse une société à la hiérarchie très stricte, un monde dominé par les traditions, l’église catholique et le non-dit.

Tous les Suisses. Même les Suisse-allemands ! Mêmes les protestants ! Le Seigneur dans ce cas exceptionnel n’avait pas fait de distinction. Les soldats postés aux frontières avaient vu apparaître une grande main dans le ciel c’était la main de Dieu qui protégeait notre Pays.

L’auteur décrit avec beaucoup de couleur cet endroit qu’il connaît bien, paysans, curé, maitresse d’école, rebouteux et étrangers mal acceptés s’y côtoient, chacun suivant son rôle, interagissant à leur manière avec le jeune garçon. Peu à peu celui-ci découvre la complexité du monde, entre-apperçoit certains secrets, et décide ce qu’il va devenir.

Le texte est plutôt bien écrit, avec des beaux morceaux de patois à décrypter dedans. L’histoire est prenante et intéressante. Si j’ai un reproche à faire à ce texte, c’est qu’on sent que c’est écrit par un prof: si les personnages sont très naturels, faire tout tenir dans la journée force un peu la narration, le rythme du texte ne fait pas ressortir le rythme de la journée. Si j’ai bien aimé la mise en abime avec Heidi, elle arrive à un point dans l’histoire où trop d’éléments sont parfaitement enchâssés. La relation entre le patois et le “bon” français est évidemment un élément central du texte, et aussi un des plus intéressants. Avec une demi siècle de recul, toute cette insistance à se débarrasser du patois semble aussi désuète et ridicule que les permanentes.

En fin de compte, c’est un très bon roman, qui m’a rappelé mes souvenirs de jeunesse, et donné une perspective sur le Valais qui par certains aspects n’a pas tant changé… Une lecture que je recommande chaudement…



One thought on “La Leçon de choses en un jour

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.