Poème de printemps

Ving Tsun Sihltal

Malgré l’indication que je ne souhaite pas de publicité, je reçois souvent dans ma boîte au lettres des pamphlets. Généralement il s’agit de publicités pour des pizzerias, des entreprises de déménagement et de nettoyage, des cartes de visite d’individus cherchant des voitures dans n’importe quel état ou alors de tracts pour des partis politiques.

Ce tract là avait au moins quelque chose pour m’intéresser vaguement: deux kanji. Devant un phénix qui a visiblement souffert de la compression JPEG, le texte 詠春 ving tsun, Siltahl. Das Handwerk des Kämpfens. Le second kanji – 春 – est très facile: il s’agit du printemps, on le retrouve dans les menus des restaurants chinois à côté des rouleaux éponymes. Le premier kanji – 詠 – veut dire récitation, poème. Techniquement il s’agit de dire 言 et long/éternel 永, donc on ne parle probablement pas de haïkus.

Un poème de printemps, voilà qui serait agréable, alors que l’été semble se prendre pour un automne, mais il n’y a pas de poème. Le terme 詠春 ving tsun désigne un style d’art-martiaux, une branche du kung-fu du sud basée sur le style serpent-grue. Ces informations n’étaient malheureusement pas présentes sur le pamphlet, et celui qui l’a créé ne les connaissait visiblement pas, ou alors il ne sait pas distinguer une grue d’un phénix.

Le pamphlet décrit l’art martial comme l’artisanat du guerrier, et explique qu’il s’agit d’auto-défense fonctionnelle. L’école se trouve dans la vallée de la Sihl, qui pour l’occasion devrait être écrite 強谷. (Sihl est d’un mot d’origine celtique qui signifie force et pourrait s’écrire 強, un kanji avec un arc et un serpent dedans, 谷 est la vallée). ⅩⅪe siècle oblige, le pamphlet contient un lien vers le site de l’association: www.vingtsunsihltal.ch. Le site contient mon éternel némésis: flash.

Le site comporte non seulement une animation d’entrée, un effet de vague sous le logo et des reflets sur le texte, mais aussi un bouton pour accéder au site à proprement parler. Le site explique que le nom complet de l’art martial est Ving Tsun Kuen, et que la signification est «die Faust des schönen Frühlings», mais je soupçonne qu’il s’agit plutôt de 詠春拳 yǒng-chūn-quán, la traduction le poing du beau printemps me laisse un peu perplexe, je vois mal comment traduire 詠 par beau… D’un autre côté je ne me demande se que penserait le maître de Bruce Lee des gens qui mettent des publicité là où c’est explicitement écrit qu’il ne faut pas en mettre…

Le Kanji d’aujourd’hui :Today’s Kanji:
Kanji Kun ON Pinyin Signification Note Henshall
よむ
yomu
エイ
EI
yǒng Poème, récitation, chant, composition 言 + 永 1016
はる
haru
シュン
SHUN
chūn Printemps 141
こぶし
kobushi
ケン
KEN
quán Poing La partie inférieure est main 手.

One thought on “Poème de printemps

  1. le maître penserait que c’est des marabouts et des ghis !!!

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.