Ringstadt – mise en page

Un bar dans l'univers de Tigres Volants, avec au centre un eylwen et à gauche une tablée avec deux Roowans

Après avoir écrit mon billet sur , j’ai réalisé qu’il ne manquait pas grand chose pour mettre en page un supplément pour le jeu Tigres Volants avec le matériel pour cette ville. Surtout si j’acceptais de publier le matériel en l’état, sans essayer d’en faire un vrai supplément officiel ou même quelque chose de complet ou de cohérent.

Ma première idée était d’utiliser LaTeX pour la mise en page, malheureusement si pas mal de choses se sont améliorées dans le domaine de l’informatique, ce système ne fait pas partie du lot.
Une jeune eywlen dans un bar avec une grande baie vitrée

Je me suis rabattu sur l’outil Pages de Apple, principalement parce qu’il est installé sur mon système et supporte des illustrations flottantes dans différents formats graphiques, la transparence. Outre les fichiers originaux convertis du format Word for Mac 5.0, j’ai récupéré quelques trucs que j’avais écrit à côté et qui avaient fini sur le wiki.

Pour les illustrations, j’ai récupéré la majorité des images qui avait été faites à l’époque du Tinkle Bavard, ainsi que différents schémas et plans que j’avais fait. Outre les illustrations commandées explicitement pour ce supplément, Axelle avait illustré certaines scènes des aventures de son personnage dans la ville. Elle a accepté d’en refaire certaines. La capture d’écran ci-contre montre la mise en page, qui contient la première illustration refaites pour l’occasion – l’original, fait il y a 17 ans est l’image suivante.

Si le supplément est toujours un chantier, c’est un chantier qui commence à ressembler à quelque-chose, c’est aussi devenu un gros machin : 150 pages avec du texte en Helvetica taille 12.

Flattr this!

6 thoughts on “Ringstadt – mise en page

Leave a Reply