PET ♺

Recyclage de PET

PET ♺

Une des meilleures manières de comprendre quelque chose est d’essayer de l’expliquer. Le recyclage est une activité quelque peu baroque en Suisse, différente matières sont collectées à des moments et des endroits différents – en même temps, les sacs à ordures sont assez lourdement taxés à Zürich, donc cela vaut la peine de recycler.

J’ai donc entrepris d’écrire une sorte de Pierre de Rosette avec les différent codes et symboles utilisé pour marquer les différentes substances à recycler. Ce faisant, j’ai découvert quelque chose : il n’y a pas de recyclage de polytéréphtalate d’éthylène, communément appelé PET (symbole de recyclage ♳). Je vivais moi-même dans l’erreur et l’ignorance. Les autochtones me rétorqueront que c’est faux qu’il y a partout des points de collecte pour le PET, ce n’est pas exactement vrai, car en Suisse le recyclage du PET est restreint à un sous-groupe bien défini : les boissons.

Le PET est utilisé dans de nombreux autres emballages : barquettes de fruit, coques de plats préparés, salades, même les coques d’ampoules électriques et certains produits électroniques sont emballés dans du PET. La raison pour ce recyclage plus restreint tient fondamentalement à la pureté du matériaux, qui sera utilisé dans des emballages de bouteilles.

D’un côté avoir un cycle fermé pour le recyclage d’une matière est une bonne chose: les bouteilles sont recyclées en bouteilles, alors que souvent le PET est recyclé dans d’autres plastiques moins purs. De l’autre avoir un système de recyclage séparé du reste du monde prête à confusion, seules les bouteilles produites en Suisse portent le logo de recyclage de boissons de PET.

Flattr this!

Licorne

La Licorne Noire – Scénario Fantôme

Licorne

Les premiers scénarios de jeu de rôle que j’ai écrit étaient plus des actes émotionnels que des textes structurés, des histoires magnifiques dans ma tête, mais qui une fois joués en pratique n’étaient pas de bon scénarios de jeu de rôle. Si j’ai écrit plusieurs scénarios de ce genre, le seul qui a perduré est La Licorne, qui fut publié dans le .

Le scénario comprenaient quelques idées qui étaient dans l’air à l’époque : rêves récursifs, entités de rêve spéciales qui sont au centre d’un micro-rêve torique, remplacer la carte des terres médianes. J’avais même créé pour cela une carte alternative, dénuée de terres construites (cités, ponts, nécropoles, sanctuaires), elle ne fut pas publiée, faute de place, et de gestion de la couleur.

Malgré, ou peut-être à cause de ces problèmes, j’avais rapidement commencé à travailler sur le pendant de ce scénario, une version urbaine et gothique de la même idée. Le moteur aurait été le même que pour le scénario original, explorer les rêves, rejoindre la créature centrale et la confronter.

J’ai plusieurs fois essayé de concrétiser ce scénario, sans succès, à chaque fois, les personnages que j’ajoutais finissaient par avoir leur propre histoire, rendant le concept de licorne superflu, et je me retrouvais avec un autre scénario. La est l’exemple typique de l’agglomération d’idées de scénarios plus anciens : de la licorne noire, il ne reste que le micro-rêve urbain abandonné et la couleur – je n’ai jamais été très bon pour le gothique.

Of the Unicorn 1658 – Gravure sur bois tirée du livre The history of four-footed beasts and serpents de , Domaine Public.

Flattr this!