Couverture du Tome 10 de la Série “De Cap et de Croc”

De Cap et de Croc 10 – de la lune à la terre

Couverture de l'acte Ⅹ de la Série “De Cap et de Croc”

Je n’achète plus beaucoup de bande dessinée, surtout en français, partiellement pour cause de temps, partiellement parce que je suis devenu plutôt exigeant. Le mode d’achat a aussi bien changé, j’ai tendance à lire sur internet et à acheter l’album après coup, ce qui prétérite les bande dessinées classiques. De Cap et de Croc est un peu l’exception : je l’avais commandé bien avant sa sortie, il faut dire qu’il s’agit de l’ultime tome d’une série en 10 volumes qui a commencé quand j’étais encore à l’université.

La série suit deux personnages, un loup et un renard dans une Europe ou se mêlent mousquetaires, pirates, magiciens et physiciens. Duels, malentendus, complots, intrigues, rimes, retournement et jeux de mots douteux forment la trame du scénario assez touffu, quoique classique. La série a l’avantage d’un style de dessin que j’aime beaucoup et qui sied bien au thème : assez technique et touffu. Le texte est aussi très élégant, avec de longues parties rimées, voire en alexandrins.

De Cap et de Croc Acte Ⅹ
De la Lune à La Terre


Delcourt
ISB : 978-2-7560-1996-3

Je rejoins l’avis d’Alias concernant le dernier tome, il est légèrement moins bon que les précédents, mais une fin était nécessaire pour fermer toutes les boucles, et il y a quand même de très bon bouts : j’ai ri à haute voix plusieurs fois en le lisant, notamment au vu de l’illustration de la page 34, c’est toujours bon de savoir que le dessinateur est lui aussi un enfant des années 80. Bref, indispensable pour ceux qui connaissent la série, pour les autres, je vous conseille de d’abord lire les premiers.

Flattr this!

Gysbrecht Lytens, scène hivernale avec gitans, première moitié du 17ème siècle Kunsthistorisches Museum Wien, Gemäldegalerie

Un Conte d’Hiver au Kunsthaus

Gysbrecht Lytens, scène hivernale avec gitans, première moitié du 17ème siècle Kunsthistorisches Museum Wien, Gemäldegalerie

Je ne suis pas exactement un fanatique d’art, mais j’ai profité de la visite d’une amie venue tout exprès pour cette exposition pour aller voir Un conte d’hiver – L’hiver dans l’art de la Renaissance à l’impres­sion­nisme, vu la météo lamentable, c’était un bon moyen de passer le week-end de Pâques.

J’aime bien l’art est présenté par thème plutôt que bêtement par époque, quoi de mieux que le même sujet pour voir en quoi les techniques et les styles ont changé. L’exposition n’est pas grande, mais contient un nombre sur­prenant de classiques, notamment un « Bonaparte franchissant le Grand Saint-Bernard » (sine canem). Il y a évidemment un grand nombre de tableau de canaux et de baies glacées par des maître flamands. Le golf sur glace semblait populaire à l’époque. L’exposition dure jusqu’à la fin du mois, donc si la météo ne s’arrange pas et que vous avez un peu de temps, je vous la recommande.

Flattr this!

Mascotte Orc-idée 2012

Orc Idée 2012

Mascotte Orc-idée 2012

Comme , j’ai été à la con­vention à l’. Comme chaque année ça a été l’oc­casion de revoir de vieux amis (venus fort nombreux cette année), de discuter de plan idiots avec l’équipe de 2 Dés Sans Faces et d’essayer des bières étranges.

J’ai aussi fait jouer une partie de Rêve de Dragon, avec le scéna­rio La route de Symptote. J’ai trouvé le rythme de jeu un peu mou en début de partie, mais ça s’est bien accéléré sur la fin, avec de très belle sorties de phrases de person­nage. Je pense que je devrais rendre le second combat avec les Lieux plus tentants, histoire d’avoir quand même un peu d’action dans cette phase du scénario.

L’autre observation durant Orc-Idée, c’est que mes parties de Rêve de Dragon semblent avoir atteint un statut de vague institution, dans le sens que tout le monde que j’ai rencontré s’attendait (à juste titre) que je fasse jouer à ce jeu. À ce stade, j’hésite à continuer ce qui semble être devenu une tradition, ou bien au contraire essayer autre chose sur le principe. Un candidat tentant de nouveau jeu pour moi serait Passages le nouveau projet de deux dés sans faces…

En conclusion une convention très sympathique qui se maintient bravement malgré les années qui passent.

Flattr this!