Alessandro Baricco
Soie&#13:絹

Soie

Alessandro Baricco – Soie – 絹

Soie, d’ est un petit roman qui m’attendait depuis un bon moment dans la pile de livres à lire. Je l’ai lu d’une traite durant un vol jusqu’en Irlande.

Soie raconte la vie d’un courtier en ver à soie, qui, suite à une épidémie, doit se rendre dans le japon qui vient de s’ouvrir à l’étranger chercher de nouveaux œufs. De fait, ces voyages ne représentent qu’un détail du roman, qui se centre sur les relations du héros, de son patron, qui a établi les filatures dans la ville, de sa femme, et de l’autre côté du monde, des personnages aux japon. La meilleure manière de décrire ce livre, c’est, en fait, de dire que c’est un roman japonais, ambigu et subtil, écrit par un digne héritier de Calvino. Le résultat est un texte délicatement sensuel relevé qui parle de la vie et des apparences, avec une bonne pointe de cynisme et d’absurde.

En conclusion une petite nouvelle courte et très sympathique que je recommande vivement à tous sauf aux âmes prudes.

Soie
Alessandro Baricco
Traduction depuis l’italien : Françoise Brun
Folio (Gallimard)
ISBN : 978-2070419654
  • Savez-vous ce que c’est ?
  • Affaires de femme
  • Erreur. Affaire d’homme : de l’argent

Le maire le fit jeter dehors. Lui, il construisit une filature, en bas près de la rivière, un hangar pour l’élevage des vers à soie, accolé à la forêt, et une petite église consacrée à saint Agnès, au croisement de la route pour Viviers. Il engagea une dizaine d’ouvriers, fit venir d’Italie une mystérieuse machine en bois, toute en engrenages et en roues, et ne dit plus rien pendant sept mois.
Puis il revient chez le maire et posa sur son bureau bien alignés, trente mille francs en grosses coupures.

  • Savez-vous ce que c’est ?
  • De l’argent.
  • Erreur. C’est la preuve que vous êtes un con.

Flattr this!

Convention la Horde de Barbarie Ⅹ

Panorama de la Horde de Barbarie Ⅹ

La convention de la Horde de Barbarie est une de ces petits conventions de jeu de rôle romandes auxquelles je vais volontiers si j’ai le temps et si je suis sur le bon continent. Pour une fois que je me suis inscrit à l’avance, j’ai eu deux tables bien remplies, auxquelles j’ai fait jouer, tradition oblige, deux scénarios de Rêve de Dragon. Ces deux parties m’ont permis de réaliser à quel point mes différentes hypothèses peuvent être remises en question.

La première hypothèse, c’est que les joueurs n’ont pas encore joué le scénario, pour la première partie, vu que certains joueurs voulaient terminer tôt, j’ai fait jouer l’, qui est normalement plutôt rapide. Un des joueurs m’a dit avoir déjà joué avec moi, mais d’après ses explications j’ai cru qu’il avait joué , je me suis trompé. Malgré un joueur qui avait une bonne idée de la nature du scénario, le groupe s’est pas mal embourbé, peut-être en partie à cause du fait que j’improvisais pour changer la structure du scénario.

Pour la deuxième partie, j’ai fait jouer , moi qui croyait que le scénario serait trop long, je l’ai fait jouer avec un bon rythme, et on a donc fini largement en avance. Je pense que j’aurais du ajouter un combat effectif a un des niveaux, j’ai eu l’impression après coup que cela avait manqué. L’autre hypothèse qui a été remise en cause, c’est que les joueurs utilisent des dés honnêtement. Après une séquence de critiques plutôt improbables, j’ai fini par échanger mes dés avec ceux d’un des joueurs. Je n’ai pas réellement eu le temps de vérifier s’ils étaient réellement pipés, mais je doute qu’ils avaient une distribution uniforme. C’est le genre de bêtises qui sont réellement ridicules, vu que le hasard est justement une des choses qui rend les histoires intéressantes, et quelque soit la manière dont on biaise la distribution, on viole le contrat implicite avec le MJ et les autres joueurs qui a autre chose à faire que jouer au maître d’école.

Malgré cela les deux parties étaient très sympa, et je suis content de voir que La route de Symptote peut être joué en une séance si on tient un bon rythme. Malgré la petite échelle de la convention, on rencontre toujours des gens intéressants qui sont venus d’ailleurs, comme dans ma seconde partie un couple venu de Chambéry qui m’ont invité à leur convention. Hélas cet endroit est quelque peu inaccessible en transports publics. Alias a lui aussi écrit un compte rendu de la convention.

Flattr this!

La route de Symptote – nouvelles idées

Le protectorat de la grande pente

Si je n’ai certainement pas l’activité ludique de jadis, je continue à bricoler du matériel pour le jeu Rêve de Dragon. Un scénario sur lequel je travaille ces temps est , vient de me livrer un nouveau lot d’illustrations pour celui-ci, et j’ai fait jouer la version complétée à mon groupe de joueurs de Zürich hier soir.

La bonne nouvelle c’est que la nouvelle version semble bien fonctionner, notamment un PNJ qui a pris de l’importance dans un des rêves intermédiaires. La mauvaise nouvelle c’est que le scénario commence à être long et s’approche de la limite de ce qui peut être joué en une session raisonnable, je n’aime pas couper des scénarios en plusieurs tranches. Cela fait aussi que j’hésite à faire jouer ce scénario à la convention de la horde de Barbarie. On verra bien. Il faudrait que je fasse une nouvelle mise en page avec les illustrations additionnelles.

Flattr this!