高野TakanoTakanoTakano

昨日は友達と高野に食べに行きました。チューリッヒのLöwenstraße獅子道で駅の隣でいる和食飲食店です。
主人は私が壁で日本語のメニュを読めるを見てかれ会話して一緒に乾杯をしました。楽しかった。

Yesterday, we went with some friends to eat at Takano’s. This is a japanese restaurant at the LöwenstraßeLionstreet, near the railway station in Zürich. Upon noticing I could read the menu in japanese on the wall, the owner started chatting with me and offered us some drinks, it was fun.

Hier j’ai été manger chez Takano avec des amis. C’est un restaurant japonais à la LöwenstraßeRue des Lions, près de la gare à Zürich. En voyant que je pouvais lire le menu en japonais sur le mur, nous avons commencé à discuter. Il nous a offert un verre, c’était très sympa.

Les kanjis d’aujourd’hui:
Kanji Prononciation Kun Prononciation ON Signification Note
shi
SHI
Lion La partie de gauche est le radical pour chien/créature 犭, la partie de droite est le kanji pour maître qui se lit aussi SHI.

SatoriSatoriSatori悟り

Satori

シンフェストは好きな漫画です.時々は空想で漢字の説明を書きます。最近は悟りをしました。

One web-comic I like very much is Sinfest. From time to time, some imaginary explanation of kanjis is drawn. Recently, it was the kanji for satori.

Sinfest est une bande dessinée sur le ouèbe que j’aime bien. De temps en temps, l’auteur dessine une explication imaginaire pour un sinogramme. Récemment, c’était Satori.

Satori is a complex term, describing the state of Buddhist enlightenment.

Satori est en terme complexe, qui représente l’état d’éveil spirituel dans la philosophie bouddhiste.

Sinfest about Satori
Les kanjis d’aujourd’hui:
Kanji Prononciation Kun Prononciation ON Signification Note
さと.るsato.ru
GO
Éveil spirituel La partie de gauche est le chiffre 5 qui se prononce GO.

Le florilège du jet prismatique excellent…

Couverture du supplément Dying Earth «Le Florilège du Jet Prismatique Excellent tome 2» ⓒ Oriflam

Dying Earth est un de ces jeux de rôles que j’adore, mais que je doute jamais pouvoir faire jouer, faute de joueurs ayant les bonnes propensions. Néanmoins c’est un jeu pour lequel j’achète volontiers du matériel. À cela plusieurs raisons, d’abord ils sont d’une lecture fort agréable. Ensuite le jeu de rôle et ses suppléments sont une mines d’idées de jeu. Appliquer ces idées à d’autres jeu de rôle surtout lorsqu’ils ont une très forte inspiration Vancienne comme Rêve de Dragon.

J’ai donc acquis les deux premiers tomes du florilège du jet prismatique excellent. Il s’agit de suppléments d’une quarantaine de pages contenant de courte scénarios, généralement accompagné de description de lieux. Les scénarios sont très variés, allant d’intrigues de conseils de magiciens de haut niveau affrontant les périls de dimensions maléfiques jusqu’aux tentatives de se soustraire à la justice d’aventuriers dont le chance à tourné.
J’aime beaucoup ce format car il permet de présenter une bonne demi-douzaine de scénarios par livret, en donnant l’essentiel: intrigue, personnages, description générale du décors. Foin de plans millimétriques, et de fiche détaillées, mais quelques notes de bas de pages amusantes et les inévitables phrases à tenter de caser dans le jeu telles que «D’autres, moins vertueux que moi, pourraient conjecturer que cette situation offre la possibilité de privilèges personnels sans précédent.»

Si j’ai trouvé la lecture du texte moins fluide que le livre de base, elle reste agréable. De plus, tout texte qui me pousse à prendre un dictionnaire pour découvrir des mots dont j’ignorais la signification est une bonne chose.

De la nourriture dans les sociétés imaginaires.

Un des aspect souvent négligés dans la création d’une société imaginaire est la nourriture, ou plutôt la production de celle-ci. C’est pourtant un aspect capital de toute forme de vie, et quelque chose de non trivial dans un univers médiéval ou post-apocalyptique. C’est aussi quelque chose qui influence profondément la société: plus l’agriculture pratiquée requiert des infrastructures lourdes, comme de l’irrigation et du terrassement, plus la société sera structurée. À l’opposé une société basée sur l’élevage extensif sera beaucoup plus libre et anarchique. De même la capacité à produire beaucoup de nourriture est un facteur de puissance, surtout dans un monde à basse technologie.

Malgré cela c’est un élément qui souvent négligé, voire ignoré. Le jeu Animonde ne contenait pas la moindre mention d’agriculture, ironique dans un univers de basse technologie ou manger de la viande est un crime grave. Ce n’est pas un cas isolé, le jeu de rôle regorge de villes assiégées en permanence sans source de nourriture, de vaste plaines pouvant supporter des hordes de pillards, d’amérindiens ou d’elfes se nourrissant de chasse et de cueillette. Au delà de l’irréalisme qui peut en irritier certains, négliger ce facteur revient à ignorer une source de diversité culturelle qui donne de la richesse à un univers.

Prenons, au hasard, un univers de science-fiction ou la nourriture peut-être générée artificiellement. Admettons que le processus de fabrication requière de la matière organique (bois, herbe, déchets organiques) de l’énergie et produise une matière nutritive. Cette matière nutritive n’imite pas la texture des aliments naturels, mais permet de produire poudres de fausse farines et du faux lait. Admettons que le processus requiert une usine de taille moyenne et que la technologie est rodée et existe sous une forme ou une autre depuis plus d’un siècle dans l’univers, de même l’énergie nécessaire est raisonnable – dès le moment ou on parle de vaisseau hyper-spatial, la plupart des consommation d’énergie deviennent raisonnables…

La première constatation c’est que les campagnes vont être largement vides, vu que la base de la nourriture peut-être produite en ville. Vu que la base de la nutrition peut-être fabriquée en usine, l’agriculture va se concentrer sur les à côtés qui donnent du goût: épices, légumes. Comme les quantités requises sont bien moindres, ces cultures peuvent largement être faite en milieu urbain ou sub-urbain. De même l’élevage de poulets et de cochons requiert relativement peu de place.

Le paysage va donc se retrouver passablement changé. La plupart des campagnes redeviennent des plaines ou des forêts. Ce milieu aurait d’ailleurs tendance a être encouragé, vu qu’il produit plus de matière organique. Le territoire n’est plus une surface, mais une série de centres urbains reliés par des voies de communication.

La seconde constatation c’est qu’il suffit d’une source d’énergie pour vivre de manière autonome. L’énergie est donc la resource centrale. Doté d’une génératrice, une secte peut vivre en isolation, une unité militaire agir indéfiniment. À son tour cela signifie que ces groupes doivent maintenir le savoir faire et le personnel pour maintenir cette source d’énergie. Faute de cela, ils sont à la merci de la première panne.

La disparition de l’agriculture comme source de nourriture représente un profond changement culturel, semblable à au passage de la chasse ou l’élevage à l’agriculture. Elle requiert comme l’agriculture par rapport à la chasse une plus grande infrastructure, et une société plus complexe. Le rapport à la nourriture est probablement en train de changer, dès le moment ou la nourriture est synthétique, elle peut être n’importe quoi, et non plus se limiter à imiter des aliments existants. Ce genre de changements peut se faire relativement rapidement: la pomme de terre a été introduite en 1785, un siècle plus tard elle s’était imposée, et elle se retrouve aujourd’hui dans de nombreux plats traditionnels.

Au niveau plus global, cela signifie que la limite de population de la terre est sérieusement plus élevée. Une éventuelle colonisation extra-planétaire sera donc plutôt motivée par des raisons politiques, ou le besoin d’autres resources, comme par exemple des sources d’énergie.

HomeÀ la maisonZu Hause

長い旅行で家へ帰りました。疲れたです。

After a long trip, I came home.

Après un long voyage, je suis rentré à la maison.

Nach einer lange Reise, bin ich Heim gekehrt.

L’odeur de la terre après la pluie…

Je suis quelqu’un qui est très sensible aux odeurs. Cela ne veut pas dire que je sois un nez ou que sois facilement dégoûté, simplement que je remarque très facilement les odeurs et que c’est pour moi une information importante. Le grand problème pour discuter d’odeurs est le manque de vocabulaire, comment parler de l’odeur de la terre après l’orage ? Aujourd’hui j’ai appris qu’il existe un mot pour cette odeur : petrichor. J’ai trouvé ce mot par le biais d’un blog sur la langue française, le garde-mot. Il s’agit en fait du nom de la substance libérée par la pluie sur la terre sèche.

Yosemite

View from the Yosemite National Park

に行った、本当に素晴らしいな場所です友達が怪我有ったから早く帰らなかればなりません。残念ですよ。

I went to the , it is really a splendid place. Alas, because a friend got hurt, we had to go home early.

Je suis allé au , c’est réellement un endroit superbe. Mal­heureusement un ami s’étant blessé, nous avons dû rentrer en avance, ce qui est dommage.

More photos

A phule and his money

Cover - A Phule and His Money - Robert Asprin & Peter J. Heck

When I came to the USA, I had packed light. Thankfully, Mountain View sports a nice second hand book shop. One of the books I bought was “”, by Robert Asprin and . Years ago, when I was in the army, I had read Phule’s company and found it a fun book. I wanted a fun book to read in the evening, when my brain is pretty fried, so “A phule and his money” seemed like a good buy.

While the book made me smile a few times, its humor did not go further. I found the narration tedious, the text contains a lot unnecessary side-notes and back-story, to the point that even though I had read the previous books ten years ago, and forgotten most of it, I felt there was to much of it. The diary extracts at the beginning of each chapter do no good to the story, and certainly don’t add any depth to the characters.

I found the story weak and the fact that the action is split between two locations with no relation whatsoever in the middle did not help. The plot follows the standard structure of these kind of stories, and lot of bad things pile up on the heroes and in the end it all sorts out nicely and the good guys bring peace by building cools Roller coaster. The only cool plan in the book is started by a secondary caracter and simply forgotten, so do most of the interesting issues that appear at the beginning of the book, like the integration of cat-like aliens in the troops.

I can’t help but wonder if this book is that much worse than the previous one, or if I have matured somehow in the mean-time. I can’t help but think that the role of Peter J. Heck was to help Robert Asprin to write that book, and the result sure looks artificial to me, this is, alas, a common pattern with aging science fiction authors. One reason my perspective on the style of the book is also changed is my current location, ten years ago, exuberant liberal optimism sounded very exotic, now that I’m in California, it sounds very common…

Warzone 2100

Warzone 2100 Resurrection Project Banner

I always been a fan of RTS computer games, and had always been hoping that there would be some cool open-source project in this category. Most project I found until now I found not so good, Globulation is certainly innovative, but like often with open-source projects, the graphical art-work is not so good. Two other projects, and both were designed to re-use the graphical data from existing games, and both have been abandoned, so the situation looked pretty grim.

is a commercial game whose source-code and art-work have been open-sourced. The game itself is a very classical science-fiction RTS. While the game is certainly not in a stable state, it is still somehow playable (but save often). Better still, it has an active community, improving both the code and the artwork, which This is in my opinion important for the long term survival of the project. I think one reason this project is seeing progress where FreeCraft and FreeCnC did not is that Warzone 2100 uses 3D models instead of sprites to render the unit and buildings. Sprite drawing is a difficult art, and adding new sprites in the same style as the existing ones is very difficult. It is easier to incrementally improve 3D models. Also 3D based games can also better scale up to screen with higher resolutions. I usually plain Warzone 2100 1440×900, but the game was originally designed for a 800×600 resolution.

Richard Scarry differencesDifférences Richard Scarry

Richard Scarry - Bonk

子供時好きな本ならスカーリー リチャードのは絵で詳細が一杯有ってかっこい言葉くてが有ります。Flickrで1963の版と1991の版で何か違う面白いなギャラリーを見れります。社会が変わるを見るから魅力的なと思います。

Among the books I loved as a kid where Richard Scarry‘s. The images were full of small details and had a lot of cool words. Some-one set-up an interesting flickr gallery showing the differences between the edition of 1963 and the one of 1991. I found the changes fascinating, as they show how society has changed.

Parmi les livre que j’ai adoré étant enfant, il y avait ceux de Richard Scarry. Les images étaient plein de détails avec plein de mots sympa. Quelqu’un a mis en place une gallerie flickr qui montre les différences entre l’éditions de 1963 et celle de 1991. Les changements sont fascinants, car ils montrent comment la société a changé.