光岡屶明日Mon nom en kanjiMy name in kanji

Armoiries Wiesmann

日本人は私の名前漢字で描きました、光岡屶明日です。

Un japonais a écrit mon nom avec des kanjis : 光岡屶明日.

A japanese wrote my name using kanjis: 光岡屶明日.

Les kanjis représentent un aspect très important de la culture nippone, vu les nombreuses lectures, les homonymes, on peut s’il on a la culture adéquate, jouer avec ceux ci. Mon nom s’écrit normalement avec des katakana, mais le but du jeu était de l’écrire au moyen de kanjis pour que phonétiquement, le nom correspondant (très approximativement) et que le sens soit approprié, en l’occurrence ressemble aux armoiries de ma famille que l’on peut voir fort mal dessinées à droite.

D’azur à une faucille d’or, soutenue d’un tertre de sinople.

J’ai fait quelques recherches sur le web pour trouver la description héraldique correcte. J’ai découvert que les armoiries des Müller de Bâle sont similaires, avec une roue à la place de la serpe. Il semblerait que les trois collines sont la manière standard en héraldique allemande de représenter un tertre. D’après mon père, la colline centrale devrait être plus élevée.

Les kanjis de mon ‘nom’:
Kanji Kun ON Sig. Note
ひか hika コウ Rayon, Lumière Une lecture est みつ mistu
おか oka コウ Colline
なた nata Serpe Ce kanji est rare, et surtout utilisé dans des noms.
あか aka メイ MEI Brillant, Lumière Une lecture est あき aki, ce kanji a de très nombreuses lectures.
hi ニチ NICHI Jour, Soleil, Japon Une lecture est su, ce kanji a de très nombreuses lectures.

Le premier kanji peut se lire ‘mitsu’, le second ‘oka’, le troisième ‘nata’, le quatrième ‘aki’ et le dernier ‘su’. Mistuka Natakisu. C’est un peu différent de Wiesmann Matthias, mais bon on ne peut pas trop demander non plus. Concernant le sens, cela peut donc se lire rayon-colline-serpe-brillante-jour. Le premier kanji est en fait un jeu de mot, car la lecture mistu veut aussi dire trois, ce qui fait que les deux premier kanjis peuvent se comprendre ‘trois collines’. Le choix de ‘nata’ pour la serpe est naturelle, et comme c’est un kanji utilisé pour les noms, très approprié. Lumière et jour sont très pratique vu qu’ils ont beaucoup de lectures différentes, et donnent la couleur d’or (lumière du jour).

Voilà le genre d’activités que j’ai au bistrot avec des Japonais.

Retour au pays

Hors donc, je suis bien arrivé à Genève, si le voyage a été long il s’est passé sans encombres. Je suis à présent à Genève, chez mon frère. La bonne nouvelle c’est que mon téléphone mobile fonctionne, donc on peut me téléphoner ou m’envoyer des messages, pas trop, vu que le roaming depuis le Japon, c’est plutôt cher.

Avec le retour au pays, naturellement j’ai eu droit à la paperasse. Si la paperasse Japonaise peut-être assez terrible, les Suisses restent en ligue. Un des points qui m’a frappé se trouvait sur la lettre d’accompagnement de mon congé militaire.

Vous êtes responsable d’assurer la liaison, au moyen d’une adresse de contact en Suisse, avec le commandement d’arrondissement de Genève.

Quelque part, cela me semble résumer la stupidité de l’administration militaire. Cette administration ne peut, dans sa nature profonde, appréhender le concept d’étranger. Je peux partir à l’étranger, tant que je garde une adresse en Suisse. Dans mon cas, cela veut juste dire que tout le courrier militaire doit transiter par ma mère, mais je me demande ce que ferraient des gens qui n’ont pas de gens en Suisse dans lesquels ils peuvent avoir une absolue confiance. Car c’est bien là le centre du problème, cette règle m’oblige à faire confiance à une tierce personne en Suisse. Si cette personne ne relaie pas le courrier qui est responsable ? Fondamentalement, l’armée suisse assume que tout bon Suisse a une brave maman en Suisse. Aller à l’encontre de ce principe est inconcevable.

Pourquoi l’armée Suisse ne peut-elle pas envoyer du courrier à l’étranger? Vu le budget de cette entité, l’argument des frais de ports ne tient réellement pas la route. Le service des votations n’a aucun problème à m’envoyer mes bulletins de vote au Japon ce qui représente bien plus de courrier. En plus l’ambassade est le point d’ancrage de tous les expatriés, donc utiliser celle-ci comme point de contact serait la chose intelligente.

Le formulaire de congé pour l’étranger est très révélateur sur la vision de l’étranger qu’à l’armée. On y trouve donc la fameuse adresse de correspondance en Suisse, mais aussi un domicile présumé à l’étranger. Mon domicile à l’étranger ne peut être que être que présumé, car chacun le sait, les adresses à l’étranger sont fourbes, traîtres comme tout ce qui est étranger (et après on vient me dire que les Japonais sont xénophobes). L’adresse de correspondance, elle n’est pas présumée. On comprends dès lors la préférence de l’administration militaire, mieux vaut une bonne adresse fiable en Suisse plutôt qu’un domicile présumé à l’étranger. Le fait que la première est un artefact administratif et que je vis effectivement et physiquement dans la seconde est un détail qu’il vaut mieux ignorer.

Après tout, chacun le sait, il n’y a rien de pire pour une armée que de savoir réellement ou se trouvent ses soldats.

Un voyage un peu compliqué

Après six mois au Japon, je vais rentrer quelques jours en Suisse. Le voyage de retour va être un peu compliqué, en effet, je pars lundi à Ōsaka, mais ce week-end, je vais à Tōkyō aux journées scientifiques franco-phones organisé par l’ambassade de France. J’irais de Tōkyō à Ōsaka en Shinkansen dimanche, pour prendre l’avion tôt le lundi matin direction Frankfort puis Genève. Je vais done me retrouver à prendre demain le train avec mes affaires pour mes vacances et la présentation. Heureusement, quelqu’un d’autre va prendre le poster, qui est quand même au format A0.

Mixing languagesMélanger les langues語混合

ヨーロパント は ヨーロッパ の語 混合ですほんと変ですがヨーロッパ の人は分かります.

L’europanto est un mélange des langues européennes, c’est étrange, mais les européens le comprennent.

Europanto is a mixture of european languages, it is strange yet European people understand it.

Europanto ist eine Mischung europanischer Sprachen, es is seltsam, aber Europäern verstehen es.

Europanto was invented as a joke, in some EU administration, the web site contains many funny text written in this strange language. The funny part is, the people from Europe I know can read it, even if they can’t speak most of the languages the vocabulary is taken from. They can even write in it (thanks Stijn).

Hva arriver?
Iemand set us auf la bomba.
Signale nos bekommen.
Was?
Principal televisor turn su.
La bist!
Hoe être you Señores?
Tout deine basos esse eigentums nuestros.
Ihr essere on die via vers destruição.
Wy you zeg?
U haben nada probabilitá of sobreviver, make vos Zeit