Administrations & Lunettes

Aujourd’hui j’ai été retirer ma 外国人登録 (gaikokujin-tōroku), aka ma Gaijin-card à la mairie, enfin la succursale locale de la mairie (la structure administrative ici est assez compliquée, et cera l’occasion d’un autre billet). Cette carte sert de pièce d’identité ici, et est nécessaire pour la plupart des opérations administratives. J’ai aussi été à la poste recevoir la traduction de mon permis de conduire.

Une des choses amusantes que j’ai remarqué – mis à part que 辰口 (Tatsunokuchi) a deux bureaux de poste 郵便局 (yūbinkyoku), et que naturellement, j’ai d’abord été au mauvais – c’est que dans les deux administrations, on trouve un petit présentoir, avec trois paires de lunettes à la monture en plastique coloré : une rouge, une jaune et une verte. Je pense que c’est pour les personnes âgées qui ont oublié leur lunettes – avec différent types de lunettes selon les problèmes des gens. Il faut dire que les formulaires japonais tendent à être compliqué, et écrit très petit. Je peux comprendre que lire des kanjis minuscules quand on est miope n’est pas une chose aisée.

À bien y réfléchir c’est une solution toute japonaise au problème, au lieu de simplifier les formulaires et d’écrire gros, on installe une infrastructure de lunettes publiques.

Flattr this!

Boulettes de riz high-tech

Une des choses fascinantes au Japon, ce sont les resources techniques impressionnante qui sont déployées pour résoudre des problèmes de la vie de tous les jours qu’en Europe on considérerait comme futiles. Alors qu’en Europe, on peine à faire des emballages de vache qui rit qui s’ouvrent réellement avec la languette, des ingénieurs ont inventés les boulettes de riz de riz high tech. Les お握り (onigiri) sont des boulette de riz très populaires. Elles sont en général emballées dans du 海苔 (nori, et fourrées de diverses manières – on en trouve pratiquement dans tous les magasins.

Le gros problème des noris préfabriqués, c’est que le riz est humide, et le nori, pour garder sa saveur, doit rester sec. Donc si on assemble le Nori a l’avance il n’est pas bon et emballer l’onigiri dans le nori demande un peu de dextérité. Que faire? Les ingénieurs nippon on trouvé une solution astucieuse, avec un emballage spécial. Quand on déballe l’onigiri, on enlève d’abord une languette, qui découpe l’emballage en deux.

Onigiri emballé Onigiri languette enlevée

Une fois la languette enlevée, on retire délicatement les deux moitiés de l’emballage, en suivant l’ordre indiqué sur l’emballage. Ce faisant, une séparation plastique entre le nori et le riz est retirée – on peut l’apercevoir sur la partie déjà enlevée de l’emballage sur la troisième image. Il suffit de replier le bord du nori pour avec un Onigiri fraîchement préparé.

Onigiri partiellement ouvert Onigiri prêt à manger

Une fois de plus, la technologie fait des merveilles…

Flattr this!